RMC Sport

L’Atlético, c’est d’enfer !

-

- - -

Pour la première fois depuis 1974, l’Atlético Madrid a décroché sa qualification pour les demi-finales de la Ligue des champions en faisant tomber le Barça (1-0) devant un public surchauffé, mercredi à Vicente-Calderon.

Cette fois, il n’y a pas eu photo ! Au terme d’une rencontre électrique, l’Atlético Madrid a (enfin) réussi à prendre le dessus sur le Barça (1-0), obtenant ainsi le droit d’accéder au dernier carré de la Ligue des champions. Colchoneros et Blaugrana se retrouvaient sur le gazon pour la cinquième fois depuis le début de la saison. Et si les quatre premières confrontations n’avaient offert aucun vainqueur, la cinquième a fait briller l’Atlético. Et de quelle manière ! Impressionnants en première mi-temps, exemplaires en seconde, les hommes de Diego Simeone ont véritablement éteint la bande à Lionel Messi, loin d’être à son avantage.

L’actuel leader de la Liga avait appelé ses supporters à transformer le « Vicente-Calderon en enfer » pour le Barça. Et il ne faisait pas bon être supporter catalan dans les gradins de l’enceinte madrilène au coup d’envoi de ce quart de finale retour. Si l’ambiance était bien bouillante, le public des Madrilènes n’a pas laissé l’esthétisme de côté en déployant un tifo tout simplement sublime à l’entrée des joueurs. Le message est clair : « Gagner ! » Simple, efficace et bien entendu par les locaux.

Deux clubs madrilènes en demies

Pourtant privés de leur meilleur buteur, Diego Costa (33 buts en 43 matches), les joueurs de Diego Simeone ont littéralement pris à la gorge les Catalans lors des 30 premières minutes. Raul Garcia allume d’abord la première mèche mais voit sa frappe à l'angle droit de la surface passer tout près de la lucarne de Pinto (5e). Dans la foulée, Villa trouve Lopez dans la surface de réparation, qui remet de la tête pour Koké qui n’a plus qu’à fusiller Pinto (5e, 1-0). Le Barça a un genou à terre. Mais l’Atlético n’en reste pas là et continue de prendre des risques, avec David Villa comme premier artilleur. L’ancien buteur barcelonais envoie deux missiles, qui viennent tous deux s’échouer sur la barre de Pinto (12e, 19e). Si Neymar tente de sonner la révolte sur un petit numéro, au terme duquel il sert parfaitement dans la surface Messi, qui ne trouve pas le cadre (24e), le collectif catalan est bien trop nerveux et ne trouve pas de solutions.

La deuxième période se transforme en véritable attaque-défense. Le Barça multiplie les assauts mais, tour à tour, Neymar (49e, 78e), Alba (51e), Xavi (59e) et Messi (82e) manquent d’un rien l’égalisation. Thibaut Courtois et ses collègues semblent touchés par la grâce et profitent de ce petit brin de chance, qui fait bien souvent la différence dans les grands soirs de Ligue des champions. Gabi (70e) et Cristian Rodriguez (90e) peuvent manquer le but du break, l'Atlético tient sa qualification pour une demi-finale. La première depuis 1974. Avec le Real, qualifié la veille à Dortmund, Madrid envoie donc deux de ses clubs dans le dernier carré de la C1. Ce n’est ainsi que la quatrième fois de l’histoire de la compétition qu’une ville réalise une telle performance.

A lire ici :

>> En image : le sublime tifo de l'Atlético

>> Bayern-MU : Munich a tremblé… une minute

>> En vidéo : les buts de la soirée

Alexandre Mispelon