RMC Sport

L’avenir de l’AZ Alkmaar en question

L’AZ Alkmaar, propriété du Néerlandais Dirk Scheringa, également patron de la banque DSB déclarée en faillite lundi, sera contraint de se trouver un repreneur pour survivre.

« Si quelqu'un vient, sa proposition sera examinée », a déclaré Toon Gerbrands, directeur général du club champion des Pays-Bas en titre. Les actions détenues par Scheringa à AZ pourraient être vendues à la demande du curateur de la DSB afin d'éponger une partie des dettes de la banque en faillite, d'après le site internet du quotidien Algemeen Dagblad.

La DSB était également le principal sponsor du club, ce qui aura d'inévitables répercussions sur le budget. Ce parrainage s'élevait à 4 millions d'euros par an, soit 10% du budget du club. Ces 4 millions avaient déjà été versés pour la saison en cours, a indiqué le comité directeur du club, assurant qu'AZ Alkmaar ne souffrirait pas cette année de la disparition de la DSB.

Mais pour les saisons à venir, la situation financière s'annonce plus délicate à gérer. Le budget de 40 millions d'euros (le troisième au Pays-Bas derrière le PSV et l'Ajax) devrait être revu à la baisse sauf si un repreneur manifestait l'intention de repartir sur les mêmes bases. Le club pourrait devoir vendre des joueurs. La valeur de l'effectif oscillerait entre 70 et 100 millions d'euros, selon des estimations de la presse néerlandaise. Mardi, les joueurs d'AZ Alkmaar ont disputé leur match de Ligue des champions face à Arsenal avec des maillots vierges à la suite de la faillite du sponsor.

La rédaction