RMC Sport

L’OM peut s’en vouloir

André-Pierre Gignac

André-Pierre Gignac - -

Malgré une prestation convaincante, l’OM s’est incliné face à Arsenal, ce mercredi, en Ligue des champions (1-2). Après avoir globalement maîtrisé les débats, Marseille a cédé en fin de rencontre, plombé par une bourde grossière de Morel.

Il avait rangé sa casquette et sorti son costume pour l’occasion. A l’image d’Elie Baup, l’OM s’était mis sur son 31 pour son retour en Ligue des champions. Dans un Vélodrome bien rempli malgré les travaux, les Phocéens, qui restaient sur un nul et une défaite en Ligue 1, ont offert une prestation encourageante ce mercredi face à Arsenal. Mais cela n’a pas suffi pour battre les hommes d’Arsène Wenger. Une énorme bourde de Jérémy Morel a anéanti leurs efforts et permis à Theo Walcott de fusiller Steve Mandanda d’une puissante reprise de volée (65e, 0-1). Avant qu’Aaron Ramsey, déjà buteur en 2011 sur la Canebière, ne tue le suspense d’une frappe légèrement déviée par Nicolas Nkoulou (84e, 0-2). Jordan Ayew n'a ensuite pu que sauver l’honneur sur penalty dans les arrêts de jeu (92e, 1-2).

Comme il y a deux ans, les Gunners quittent les Bouches-du-Rhône avec un succès dans les valises (1-2). Et ils ne s’en plaindront pas. Car avant que Morel ne leur facilite la tâche, les Marseillais étaient entrés sans complexe dans le troisième affrontement de l’histoire entre les deux clubs. Etiquetés outsiders dans un groupe F qui compte également Dortmund et Naples, les partenaires de Giannelli Imbula, impressionnant pour son baptême en C1, avaient même largement bousculé les leaders de Premier League. Délestés de toute pression, les Ciel et Blanc ont longtemps maîtrisé les débats face à une équipe d’Arsenal décevante, à l’image d’un Mesut Özil particulièrement discret.

Arsenal toujours invaincu en France

Avec un peu plus d’audace et de réussite, les vice-champions de France auraient pu et certainement dû ouvrir le score. Mais André Ayew (22e), André-Pierre Gignac (40e), Rod Fanni (47e) et Dimitri Payet (56e) ont failli dans le dernier geste. Dommage car les Londoniens, souvent brouillons, n’étaient pas franchement dans un grand soir. Mais après avoir résisté aux assauts de l’OM, Arsenal, qui dispute sa 16e Ligue des champions consécutive, a fait parler son expérience. Et prolonger du même coup son invincibilité dans l’Hexagone.

A l’inverse, Marseille a confirmé ses récentes difficultés face aux formations anglaises, contre lesquelles il ne s’est imposé qu’une fois lors de ses dix dernières confrontations (1-0 face à Chelsea fin 2010). Une soirée frustrante qu’il va falloir rapidement digérer avant d’aller défier Bastia, dès samedi, lors de la 6e journée de Ligue 1 (17h). Alors que Naples a dominé Dortmund dans l’autre match du groupe (2-1), l’OM se retrouve presque dos au mur après cette première journée de Ligue des champions. Son voyage dans l'antre du Borussia, le 1er octobre, pourrait déjà être décisif dans la course aux 8es de finale...

A lire aussi :

>> OM-Arsenal : les notes des Marseillais

>> Riolo : « Marseille impuissant »

>> OM-Arsenal, la fiche du match

>> Tous les résultats et classements de la Ligue des champions

Alexandre Jaquin