RMC Sport

L'OM sonne l'alarme

Loïc Rémy

Loïc Rémy - -

Pour ses débuts en Ligue des champions, l'Olympique de Marseille, qui reste sur cinq matchs sans victoire, n'a pas le droit à l'erreur ce mardi au Pirée face à l'Olympiakos (20h45). Radioscopie du malaise phocéen.

Les fissures du mercato
Plusieurs joueurs (Cheyrou, Valbuena, A.Ayew, Diawara et Lucho) souhaitaient quitter l’OM cet été. Ils ne sont pas partis pour différentes raisons, parfois d’ordre financières, parfois parce qu’ils n’obtenaient pas ce qu’ils voulaient. Le paroxysme a été atteint lors des dernières heures du marché avec le vrai faux départ vers l’Angleterre d’André Pierre Gignac. Didier Deschamps l’a poussé dehors dans l’espoir de récupérer Amauri ou Gyan, avec lesquels des accords contractuels avaient été trouvés. Mais l’OM, en l’espace de quelques heures, s’est englué dans ses décisions et ses atermoiements. Il l’a payé cher puisque le buteur que souhaitait Deschamps n’est pas venu. Gignac, finalement, est resté. Pas sûr que Deschamps en soit satisfait. Il le subit plus qu’autre chose.

Des défaillances individuelles
Plusieurs éléments et pas des moindres sont en souffrance depuis le début de la saison. La défense est globalement le secteur le plus friable. Rod Fanni et Souleymane Diawara ne sont pas à leur niveau. Jérémy Morel doit également faire mieux. Au milieu, Alou Diarra, recrue phare de l’intersaison marseillaise, n’a lui non plus toujours pas trouvé son rythme de croisière. Lucho reste inconsistant. Quant à Amalfitano, il n’est que l’ombre du brillant joueur qu’il était à Lorient. « Le plus important, c'est de garder confiance, de s'appuyer sur ce que l'on fait bien et de corriger nos erreurs, surtout dans une compétition aussi relevée que la Ligue des champions. Il faut continuer à faire des efforts ensemble pour inverser la tendance négative » avouait Deschamps lundi en conférence de presse.

Deschamps reste le patron
L’entraîneur phocéen a parlé à ses troupes au lendemain de la défaite face à Rennes dans l’intimité du vestiaire. Pas pour pousser une gueulante mais pour recadrer certaines choses. « On est un groupe assez solidaire avec énormément de joueurs de caractère, expliquait Steve Mandanda, l’un cadres de l’équipe. Il faut rester solidaire pour renverser la tendance. » Deschamps, lui, reste nostalgique en terme de leadership des Niang, Heinze ou encore Edouard Cissé. Il sait que son message est peut-être plus dilué aujourd’hui. Mais fort de ses prérogatives et de la confiance que lui accorde ses dirigeants, il reste l’homme fort de l’OM. Les joueurs le savent, même si tous ne partagent pas sa méthode. Mais pour le moment, il est trop tôt pour parler de fracture. Les prochains résultats attesteront de la solidité marseillaise.

Le titre de l'encadré ici

Gignac forfait|||

Selon nos informations, André-Pierre Gignac est forfait pour le match de mardi soir contre l'Olympiakos, en Ligue des champions. L’attaquant souffre d’inflammation à la ceinture abdominale. Mathieu Valbuena, qui était incertain en raison d’un coup reçu sur le péroné, a participé normalement à l'opposition en fin d'entraînement ce soir. Il sera dans le groupe ce mardi, mais sera probablement sur le banc en début de match par précaution.

L’équipe probable de l’OM :
Mandanda – Azpilicueta, Diawara, Nkoulou, Morel – Amalfitano, A.Diarra, Cheyrou – Lucho – J.Ayew, Rémy

F.Ge. à Athènes