RMC Sport

Le Losc dans le bain turc

L'ambiance sera chaude au stade Hüseyin Avni Aker

L'ambiance sera chaude au stade Hüseyin Avni Aker - -

Pour leur deuxième match de Ligue des champions cette saison, les Lillois se déplacent à Trabzon, cité portuaire turque de la mer Noire. Plongée au coeur d'une ville où le football est une véritable religion.

Dès leur premier pas à leur descente d’avion, les Lillois ont compris où ils mettaient les pieds. Après quatre heures de vol, le groupe du Losc a eu droit à une arrivée digne de rock stars, retransmise en direct à la télévision et couverte par une quinzaine de journalistes locaux. Pour leur premier déplacement cette saison en Ligue des champions, les Nordistes pouvaient espérer accueil plus calme. Les hommes de Rudi Garcia ont toutefois pu s’imprégner d’une partie de la ferveur populaire qui envahira, ce mardi soir au coup d’envoi (20h45), le vétuste stade Hüseyin Avni Aker (un peu plus de 25 000 places) et son unique tribune couverte.

Après leur succès surprise sur le terrain de l’Inter Milan (1-0) lors de la première journée du groupe B, les Turcs avaient été accueillis en héros à l’aéroport par plus de 5000 supporters. Le ciel couvert et la température aux alentours des 25 degrés prévus au coup d’envoi pourraient renforcer l’atmosphère électrique dans l’enceinte turque.

Une ville peu touristique

Logés dans un hôtel proche de l’aéroport, les coéquipiers de Rio Mavuba ne perdront sans doute pas leur temps en s’adonnant au shopping ou en effectuant des visites culturelles, dans une ville qui souffre de la comparaison avec Istanbul ou Izmir au niveau touristique. Cœur économique de cette ville d’environ 220 000 habitants, le port est aussi un endroit où la sécurité n’est pas toujours assurée pour les visiteurs. A un peu plus de 3000km de Lille, les champions de France en titre veulent simplement repartir de ce périlleux déplacement avec trois points en poche. Si tel est le cas, le souvenir de ce voyage au Nord-Est de la Turquie n’en sera que plus doux...