RMC Sport

Le malaise Gourcuff

-

- - -

Alors que Lyon affronte l’Hapoël Tel-Aviv ce mercredi soir en Ligue des champions (20h45), son meneur de jeu suscite toujours autant d’interrogations depuis son arrivée dans le Rhône.

Une passe décisive, voilà le famélique bilan de Yoann Gourcuff depuis la reprise du championnat. Une statistique à mettre au crédit… des Girondins pour sa dernière apparition avec son ancien maillot (victoire face au PSG 2-1). Transféré dans la foulée à l’OL pour 26 millions d’euros, l’international français n’a pas toujours pas trouvé ses marques dans le Rhône. Celui dont on pensait qu’il allait hisser Lyon vers les sommets a, comme tous ses partenaires, sombré dans la zone rouge : « C’est une situation difficile, reconnait son père, Christian Gourcuff. Yoann doit retrouver la sérénité. Cela passe par des victoires. Après une expérience difficile avec l’équipe de France, ce n’est pas la meilleure façon de retrouver de l’enthousiasme et du moral. »
La réalité va pourtant bien au-delà du fiasco sud-africain : Gourcuff n’a pas marqué le moindre but depuis plus de six mois (Bordeaux-Lille, 3-1, le 21 mars). A Lyon, même ses coups de pied arrêtés se perdent dans les nuages. Malaise. « Il se cherche aussi dans ce secteur de jeu », observe Rolland Courbis.

« Peut-être est-il plus fragile qu’on ne le pense » Courbis

Au-delà des pépins physiques qui ont handicapé son début de saison (béquille, opération des dents de sagesse), le meneur de jeu semble douter de lui-même : « C’est un joueur sensible, poursuit Courbis. Peut-être est-il plus fragile qu’on ne le pense. J’ai l’impression qu’il a besoin qu’on le réconforte. » A demi-mot, Christian Gourcuff admet que son fils se pose quelques questions : « Tout joueur a des interrogations à commencer, pour Yoann, par les résultats de l’OL. »
Pour Mathieu Chalmé, son ancien partenaire à Bordeaux, il n’y a aucune raison de s’inquiéter : « Je l’ai vu lors de Bordeaux-Lyon (2-0) et je l’ai trouvé bien. Il n’y a pas de problème, il va réussir ! Quand il est arrivé à Bordeaux, il a mis un bon mois avant de s’adapter. Pour bien connaître Claude Puel, je sais qu’il ne le lâchera jamais. »
Si Gourcuff peut compter sur le soutien de son entraîneur, le public lyonnais pourrait vite se lasser de ses prestations décevantes : « Même si cela reste encore insuffisant, je le trouve en progrès par rapport aux huit derniers mois », note Courbis. « Il a de bonnes sensations sur le terrain et dans son club, ajoute son père. Ce sont les meilleures garanties pour que Lyon et Yoann rebondissent. » Il n’y aurait donc pas de problème Gourcuff ? « Ce serait un comble, il vient juste d’arriver », sourit Christian.

AB