RMC Sport

Lempereur : « Les laisser attaquer et profiter de chaque contre »

-

- - -

Jérémy Lempereur joue à Alcorcon, l’équipe de D3 espagnole qui a crucifié le Real Madrid (4-0), cette saison, en Coupe du Roi. Il évoque un match qu’il annonce difficile pour les Olympiens mais leurs donne quelques conseils précieux.

La grande chance de l’OM, ce serait d’ouvrir le score très rapidement…
Difficile à dire. Ce n’est pas le même contexte. Les Madrilènes ne vont pas appréhender ce match comme ils l’ont fait avec nous. Ce sera dur de leur mettre trois buts. En Espagne, le sentiment est simple : le Real va à Marseille pour gagner ! Quand on voit leur équipe et s’ils sont vraiment motivés, ce sera forcément différent.

Parce que, face à vous, les stars du Real Madrid avez fait preuve de suffisance ?
C’est certain. A l’aller, ils nous ont pris de haut. C’est d’ailleurs grâce à ça qu’on a gagné. C’est notre match le plus facile de la saison. On était surpris de voir ça. On a vu la différence au retour où ils étaient plus concentrés. On avait vraiment eu du mal.

Au-delà du manque d’implication mentale, quelles étaient les grosses lacunes que vous aviez pu exploiter ?
Ils ne défendaient pas. Les deux arrières centraux étaient livrés à eux-mêmes. Ils se contentaient d’attaquer. Et encore ! En fait c’était une équipe coupée en deux. Complètement déséquilibrée. A chaque contre attaque, c’était occasion de but.

Quelle a été leur réaction lorsque vous avez marqué un puis deux buts ?
Ils étaient surpris et vexés. Ils se sont même énervés entre eux. Guti était vraiment super énervé.

La presse a reproché l’attitude apathique de Manuel Pellegrini, l’entraîneur des Merengues…
Il était assis. Je ne l’ai pas vu bouger. Il avait l’air abattu.

Si vous aviez un conseil à donner à l’OM…
Les laisser attaquer et profiter de chaque contre attaque. Le plus grand danger pour le Real, c’est le fait qu’ils ne défendent pas tous ensemble.

M. A.