RMC Sport

Ligue des champions: "C'est plus facile de gagner avec le Real", lâche Ancelotti

Le Real Madrid de Carlo Ancelotti a remporté la Ligue des champions ce samedi face à Liverpool (1-0). Après son quatrième sacre en carrière dans cette compétition, nouveau record pour un entraîneur, l'Italien a voulu rester modeste.

Carlo Ancelotti est seul sur sa planète. L'entraîneur italien est devenu ce samedi le premier entraîneur de l'histoire à remporter quatre Ligues des champions, à l'occasion du sacre du Real Madrid face à Liverpool (1-0). Revenu au club merengue en début de saison, le "Mister" savourait forcément son deuxième titre européen avec la "Maison blanche", après 2014.

"En début de saison, personne ne pensait qu'on pouvait la gagner. On l'a mérité. On a beaucoup souffert durant notre parcours, mais jamais on ne s'est démoralisés, a lancé Carlo Ancelotti en conférence de presse. C'est plus facile de gagner la Ligue des champions avec le Real qu'avec une autre équipe. La passion particulière des supporters, l'histoire, la structure du club... tout ça rend le club spécial. Je suis très heureux pour les quatre Ligue des champions. Je le suis encore plus parce que nous avons réussi une saison spectaculaire. Je veux remercier les dirigeants, les joueurs. (...) Maintenant, l'objectif, c'est les vacances, et de préparer la prochaine saison."

"Je retiens la facilité d'entraîner cette équipe, surtout"

Sur le banc du Real Madrid entre 2013 et 2015, Carlo Ancelotti a retrouvé plusieurs cadres dont Karim Benzema, Luka Modric, Marcelo ou Dani Carvajal. L'Italien a noté après ce nouveau succès "la bonne ambiance dans le vestiaire, spectaculaire". "C'est difficile de voir ça dans une carrière car il y a beaucoup d'egos dans une équipe. Je retiens la facilité d'entraîner cette équipe, surtout, a admis Ancelotti. Sur le match, c'est la tranquillité du vestiaire en préparant ce match. Je n'ai pas vu de signes de nervosité. Les joueurs ont une confiance incroyable. Cette confiance arrive avec l'histoire de ce club. C'est rare dans le foot."

Le Real Madrid a décroché la 14e Ligue des champions de son histoire ce samedi, la cinquième personnelle pour plusieurs joueurs dont Karim Benzema. Mais le but du titre est venu de Vinicius, qui représente la nouvelle génération. Critiqué à ses débuts, surtout pour son manque d'efficacité, le Brésilien est devenu incontournable cette saison. "La seule chose que j'ai faite pour l'aider, c'était de lui donner la confiance dont il avait besoin. Là où il s'est amélioré, c'est dans l'efficacité devant le but, a confié Ancelotti sur son joueur. En ce moment, il prend plus de temps devant le but. La difficulté pour un attaquant, c'est d'arriver devant le gardien. Après il faut de la maturité, du sang froid... Jouer avec Benzema, la confiance que tout le monde lui a donné l'ont aidé. Il a fait une saison fantastique. Il ne pouvait pas la terminer d'une meilleure manière."

GL