RMC Sport

Ligue des champions: Ce que doit faire l'Ajax pour vaincre le Real

L'Ajax Amsterdam va devoir réaliser un exploit et s'imposer à Santiago-Bernabeu ce mardi (en direct sur RMC Sport 1) pour se qualifier pour les 8es de finale de la Ligue des champions. Au vu du contenu du match aller, les Néerlandais ont les armes pour y parvenir.

Défait 2-1 sur sa pelouse à l'aller, l’Ajax Amsterdam a statistiquement peu de chances de rallier les quarts de finale de la Ligue des champions (6% après une défaite 2-1 à domicile), ce mercredi à Santiago-Bernabeu (en direct sur RMC Sport à 21h). Pourtant, en rééditant leur superbe prestation à la Johan Cruijff Arena, les Néerlandais peuvent renverser la vapeur en respectant un plan de jeu proche de celui proposé le 13 février dernier et en corrigeant certains manques.

>>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport et suivre Real Madrid-Ajax Amsterdam

Conserver un pressing intense

Ce fut l’aspect le plus intéressant de la performance des Amstellodamois. Dans une ambiance survoltée, ils avaient pris à la gorge les Madrilènes aux quatre coins du terrain et récupéré un nombre incalculable de ballons dans la moitié de terrain adverse, sans réellement en profiter. Ci-dessous, Casemiro est entouré par quatre joueurs Rouge et Blanc et perd le ballon, sans conséquence.

Casemiro encerclé
Casemiro encerclé © Capture d'écran

Avec un peu plus de réussite dans le dernier geste, l’équipe d’Erik ten Hag aurait pu davantage tirer profit de cette importante débauche d’énergie. Le but de Ziyech est d’ailleurs intervenu sur une récupération haute de Tagliafico. Le marquage à la culotte a également obligé la ligne d’attaque du Real à redescendre très bas pour toucher quelques ballons. Ainsi, Benzema et Bale se sont retrouvés tour à tour dans une position de n°6 (image ci-dessous).

Benzema décroche très bas.
Benzema décroche très bas. © Capture d'écran

Mieux museler Modric

Le seul joueur madrilène de l’entrejeu à s’être sorti avec brio de la pression étouffante des Ajacides fut Luka Modric, de retour à son tout meilleur niveau. Grâce à sa grande qualité technique, le Ballon d’Or est parvenu à ressortir proprement le ballon et a donné de l’air aux siens. Si l’Ajax veut que son pressing soit 100% efficace il va devoir trouver la solution face au maître à jouer croate.

Bloquer les ailes

Ne pas se laisser aspirer dans l’axe sera une autre priorité pour les Néerlandais. En raison de leur volonté de presser à tout va et des décrochages fréquents des attaquants du Real, les joueurs de couloirs ont tendance à s’éloigner de la ligne de touche. Ce n’est pas un hasard si les deux buts du Real sont venus des côtés.

Reguilon est parvenu à surprendre Ziyech dans son dos.
Reguilon est parvenu à surprendre Ziyech dans son dos. © Capture d'écran

Sur le premier (image ci-dessus), Reguilon a pris l’espace dans le dos de Ziyech avant que Vinicius ne prenne le dessus sur Mazraoui et pénètre dans la surface pour servir Benzema. Plus généralement, le feu-follet Ziyech ne se montre pas assez rigoureux défensivement, ce qui a profité à Reguilon, auteur de plusieurs percées dans le camp adverse.

Tagliafico délaisse son côté gauche et laisse un boulevard à Carvajal.
Tagliafico délaisse son côté gauche et laisse un boulevard à Carvajal. © Capture d'écran

Le second but des Merengues (image ci-dessus) est encore plus symptomatique de la fragilité défensive des ailes de l’Ajax. Le pressing de Tagliafico sur Lucas Vazquez ouvre le côté gauche de la défense à Dani Carvajal qui, malgré le gros retour défensif de Neres, est parvenu à centrer en bout de course pour Asensio.

Attaquer en nombre

L’Ajax était parvenu à le faire brillamment en phase de poules face au Bayern (3-3). Ce fut moins le cas face au Real, peut-être par mesure de prudence. Pourtant, à chaque fois que les joueurs de ten Hag se sont présentés en nombre dans la surface de Thibaut Courtois, l’équipe de Santiago Solari a été mise en danger, à l’image de l’énorme occasion de Ziyech (image ci-dessous) en première période où Tadic attire la charnière centrale du Real, offrant à van de Beek et à l'international marocain l'opportunité de jouer un deux contre un dans la surface adverse.

Tadic monopolise l'attention et libère des espaces dans la surface.
Tadic monopolise l'attention et libère des espaces dans la surface. © Capture d'écran

C’est en multipliant les appels que l’Ajax peut déstabiliser son adversaire, qui sera privé de Sergio Ramos, suspendu. Le but de Ziyech en est l’incarnation (voir ci-dessous).

Tadic a trois options pour passer le ballon.
Tadic a trois options pour passer le ballon. © Capture d'écran

Être plus réaliste

Le plus grand regret des Néerlandais au match aller est de ne pas avoir su concrétiser leurs occasions. Ils ont tiré à 19 reprises mais n’ont cadré que sept fois. Neres a trouvé le montant et Ziyech a raté un face à face énorme face à Courtois. Mais c’est dans la dernière passe que les Rouge et Blanc se sont révélés les plus imprécis, rendant trop rapidement le ballon à leurs adversaires alors qu’ils étaient en position de faire mal.

A lire aussi >>> Pourquoi le Real peut trembler face à l'Ajax

Timothée Loubière