RMC Sport

Ligue des champions féminine: le PSG s'indigne du traitement de ses supporters à Chelsea

Logo du PSG

Logo du PSG - AFP

Face à la décision de la police londonienne d'interdire l'accès au stade au Collectif Ultras Paris jeudi, en marge du quart de finale aller de Ligue des champions féminine Chelsea-PSG (2-0), Paris monte au créneau vendredi pour défendre ses fans.

La version de la police londonienne n’a pas plu au PSG. Au lendemain d’incidents en marge du déplacement parisien dans la capitale anglaise pour le quart de finale aller de Ligue des champions féminine (victoire 2-0 de Chelsea), Paris apporte tout son soutien à ses fans.

"Aucune preuve" selon le PSG

"Nous manifestons notre soutien le plus entier aux fans du PSG qui, en pleine semaine, avaient aménagé leur emploi du temps pour venir supporter notre équipe féminine", a ainsi déclaré le PSG vendredi.

Après avoir retrouvé des fumigènes à l'intérieur du bus du Collectif Ultras Paris, le groupe de supporters parisiens, la police londonienne a interdit l'accès au stade à ces fans jeudi.

"Les autorités locales n'ont apporté aucune preuve de faits répréhensibles, regrette le PSG alors qu’un supporter du club de la capitale a par ailleurs été arrêté en possession de drogue selon la police anglaise. À tout le moins aucun fait dont la gravité serait de nature à justifier une telle interdiction d'assister au match."

Le PSG vise Chelsea

"Tous nos supporters ont été fouillés et, si ces fouilles ou des faits quelconques avaient relevé du droit pénal, nous pouvons imaginer que le ou les supporters concernés n'auraient pas pu quitter le territoire britannique sans être inquiétés", poursuit le club parisien.

"Étonnamment, nous relevons que le club de Chelsea, dès le matin du match, ne souhaitait pas la présence de nos supporters, arguant de dégradations supposées au stade qui sont pourtant, d'après des témoignages locaux, antérieures à l'arrivée de nos fans à Londres...", a finalement déploré Paris.

"Nous comptons sur leur ferveur"

Avant d’adresser un nouveau témoignage de soutien. "Nous comptons sur leur ferveur à l'occasion du match retour, mercredi prochain, à Paris." Les Parisiennes, menées 2-0 après leur défaite jeudi, tenteront de renverser l’obstacle des Blues pour accéder aux demi-finales.

Florian Perrier avec Loïc Tanzi