RMC Sport

Ligue des champions: humilié, désastreux, Monaco est quasiment éliminé

L'AS Monaco a fait naufrage mardi contre le Club Bruges à Louis-II dans le match de la dernière chance en Ligue des champions (0-4). Balayés par leurs adversaires en 25 minutes, les Monégasques ne verront pas les huitièmes de finale, sauf miracle hautement improbable. Et un repêchage en Ligue Europa paraît bien illusoire pour cette équipe en perdition.

Bruges était comme à domicile

Monaco et l'UEFA n'étaient pas d'accord dès le coup d'envoi. Le club du Rocher annonçait 10.000 supporters à Louis-II quand l'instance européenne estimait ce nombre à 6.000. En revanche, il y avait bien 1.800 fans de Bruges, et cela s'est entendu. D'autant plus que le naufrage monégasque leur a donné l'occasion de donner de la voix.

Les premières minutes encourageantes des Monégasques, et l'espoir du retour du capitaine Radamel Falcao en tant que titulaire avec le soutien des jeunes Sofiane Diop et Moussa Sylla (18 ans chacun), ont vite été balayés par les Belges.

Un quart d'heure cauchemardesque

Thierry Henry a fait confiance à Sofiane Diop d'entrée. L'espoir de l'ASM a failli fêter son premier match de Ligue des champions avec un but. Mais Ethan Horvath, d'une main ferme, a remporté son duel. Et juste derrière, le rouleau-compresseur brugeois a écrasé un Monaco surclassé. Jemerson et Kamil Glik n'ont pu suivre et Hans Vanaken a ouvert le score facilement (12e).

Antonio Barreca a provoqué un penalty contestable en déviant un tir qui n'était pas cadré; Vanaken n'a pas laissé passer l'occasion et trompé Diego Benaglio d'un tir plein centre (17e).

Et Moares Wesley a mis Henry et ses joueurs KO d'un tir enroulé (24e). Avant ce Monaco-Bruges, aucun club français n'avait encaissé trois buts aussi vite en Ligue des champions...

La fureur des supporters n'épargne pas Henry

Les huées entendues à la pause - mêlées aux applaudissements des fans belges - n'étaient qu'un prélude. Ulcérés par cette humiliation, les fans monégasques ont manifesté leur courroux de façon plus véhémente en seconde période. Alors que beaucoup d'entre eux avaient déjà quitté les lieux et que l'ASM ne parvenait pas à refaire surface sur le terrain, des ultras ont allumé un feu dans une tribune après l'heure de jeu. Le sinistre a été vite maîtrisé.

Les joueurs ont reçu des insultes et, nouveauté, Thierry Henry a aussi eu droit à quelques noms d'oiseaux. Le successeur de Leonardo Jardim connaît des débuts très compliqués sur le Rocher. Face à une défense terriblement laxiste, le capitaine Ruud Vormer a achevé les vice-champions de France (85e); c'est la pire défaite à domicile de l'histoire de Monaco en C1.

"C'est une honte" pour Sidibé

Avec un point en quatre matches, l'AS Monaco est quasi éliminée de la compétition. Si l'Atlético de Madrid bat le Borussia Dortmund, ce sera mathématiquement plié. Et la troisième place semble aussi inaccessible. Bruges a pris un ascendant au classement (quatre points) et dans les têtes. Au regard de cette nouvelle défaite implacable, on imagine mal les Monégasques renverser la vapeur dans leurs deux derniers matches. "Je n'ai pas de mots. C'est une honte. Même s'il y a eu de bonnes intentions... On se répète, mais ce sont les actes qui comptent. Ce soir, on n'a pas été au niveau tout simplement", a confié un Djibril Sidibé sonné au micro de RMC Sport.

N.B