RMC Sport

Ligue des champions: la presse espagnole sans pitié pour le PSG

Le sacre du Bayern Munich en Ligue des champions est unanimement salué par la presse européenne. Certains médias espagnols se languissent même de l'échec du PSG.

Le PSG devra encore patienter avant de monter sur le toit de l'Europe après sa défaite lors de la première finale de la Ligue des champions de son histoire, dimanche face au Bayern Munich (1-0). Pour la presse européenne, l'issue de la rencontre est logique et le sixième sacre des Bavarois mérités. Bild, tabloïd allemand, salue les "rois d'Europe". Les grands quotidiens s'emballent aussi pour le succès flamboyant des hommes de "Hansi" Flick en soulignant la performance monumentale de Manuel Neuer dans le but. 

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

En France, la Une de L'Equipe illustre la défaite du PSG par une photo de Neymar, abattu, et ce titre "Inconsolable". Le Parisien met aussi en avant la star brésilienne s'approchant du trophée qui se refuse à lui avec Paris et la mention "la fin d'un rêve".

De manière unanime, le sacre allemand est considéré comme logique après un parcours exceptionnel et une finale dominée et débloquée par l'ancien du PSG, Kingsley Coman. Le pied de nez est régulièrement souligné dans les journaux européens, mettant en exergue le recrutement dispendieux des Parisiens sous l'ère qatarie balayé par un joueur formé au club et parti gratuitement en 2014.

Du côté de l'Espagne, le ton est beaucoup plus sarcastique. As se montre mesuré tout en soulignant le manque de réalisme de Kylian Mbappé, cible du Real Madrid, et de Neymar, ancien rival du Barça. L'autre quotidien madrilène, Marca, y va beaucoup plus frontalement contre Paris en affichant Lucas Hernandez, la tête recouverte par le trophée, en Une et ce titre cinglant en direction du PSG. "L'argent ne fait pas (encore) le bonheur".

Le journal catalan Sport consacre une large partie de sa première page au début du règne de Ronald Koeman sur le banc du Barça, en évoquant la finale PSG-Bayern en manchette avec une allusion à l'ancienne idole du Camp Nou, Neymar. "Le Bayern laisse Neymar sans Ligue des champions", semble se réjouir le quotidien qui souligne donc que le Brésilien n'a pas retrouvé le toit de l'Europe depuis son départ du Barça pour le PSG en 2017. Car, l'ancien joueur de Santos compte bien une coupe aux grandes oreilles dans son armoire à trophées: celle décrochée en 2015 avec le Barça.

NC