RMC Sport

Ligue des champions: le carton monstrueux du Bayern à Tottenham, quadruplé de Gnabry

Le Bayern Munich est allé s'imposer ce mardi sur le terrain de Tottenham sur un score hallucinant (7-2), lors de la 2e journée de Ligue des champions, et s'affirme comme le véritable patron du Groupe B. Les Anglais ont totalement sombré, c'est une humiliation.

C'était le choc de la 2e journée de Ligue des champions. Tottenham, finaliste malheureux de l'édition 2019, recevait ce mardi un Bayern en grande forme. A l'heure de jeu, les hommes de Niko Kovac avaient climatisé le stade londonien pour s'imposer sur un score historique (7-2). Ils sont désormais leaders du groupe B avec deux victoires en deux rencontres et peuvent aborder sereinement la suite de la compétition. C'est la première fois de son histoire que Tottenham encaisse sept buts toutes compétitions confondues, d'après Opta.

>> Cliquez ici pour découvrir les offres de RMC Sport et suivre en exclusivité la Ligue des champions

Tottenham était bien parti...

Des six joueurs français présents sur le terrain, Hugo Lloris est le premier à s'être montré décisif en sortant la frappe de Serge Gnabry (2e). Le gardien a tenu le score et Moussa Sissoko, profitant d'une erreur de relance de Corentin Tolisso, a quelques minutes plus tard offert une passe décisive à Heung-Min Son (1-0, 12e). Les Spurs ont poussé avec un Tanguy Ndombele intéressant au milieu de terrain et un Harry Kane saignant devant.

...puis s'est essoufflé 

Mis sous pression, les Bavarois ont été relancés par Joshua Kimmich, auteur d'une très belle frappe depuis l'extérieur de la surface (1-1, 45e). Juste avant la mi-temps, après un cafouillage lors duquel Corentin Tolisso s'est bien battu, Robert Lewandowski a donné l'avantage au Bayern Munich d'une frappe en pivot bien placée (1-2, 45e). Au retour des vestiaires, le match est passé dans une autre dimension. 

Gnabry, le quadruplé

La suite, c'est un festival d'un homme: Serge Gnabry. Très discret depuis le début de saison, l'ailier s'est chauffé et a pris feu. Il a coulé Serge Aurier. L'Allemand, formé à Arsenal, club ennemi des Spurs, a planté quatre buts en deuxième période (53e, 55e, 83e, 88e). C'est son tout premier quadruplé en carrière. Plus aucun joueur n'en avait mis un en C1 depuis Cristiano Ronaldo en décembre 2015. A noter que Hugo Lloris, s'il a pris sept buts, peut difficilement être blâmer sur ces réalisations. 

Une humiliation pour les Spurs

Un but de Robert Lewandowski est venu se glisser à la 87e minute de jeu au sein du cauchemar d'un Tottenham qui plonge en pleine crise. Le Polonais a inscrit 13 buts toutes compétitions confondues, c'est plus que tout autre joueur des cinq grands championnats européens. Les hommes de Mauricio Pochettino devront une énorme réaction aux fans contre l'Etoile Rouge de Belgrade. C'est une gifle historique. 

JR