RMC Sport

Ligue des champions: le nul de folie entre Chelsea et l'Ajax, avec huit buts

Chelsea et l'Ajax se sont neutralisés dans un match au scénario fou (4-4), dans le cadre de la quatrième journée de la phase de groupes de la Ligue des champions. L'Ajax avait pourtant trois buts d'avance, avant de subir une double exclusion sur une même action.

Des buts magnifiques, des penalties accordés, des cartons rouges, de fausses joies causées par la VAR, une fin haletante... Le public de Stamford Bridge en a vu de toutes les couleurs. Mené de trois buts, Chelsea a réussi à obtenir le point du match nul (4-4) face à une équipe de l'Ajax qui s'est subitement retrouvée à neuf contre onze, mardi soir dans le cadre de la quatrième journée de la Ligue des champions.

Le club champion des Pays-Bas, grâce à ces quatre buts à l'extérieur, prend la tête d'un groupe H ultra serré. Les trois premiers de la poule comptent tous sept points, alors que le Losc est lanterne rouge avec seulement une petite unité.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Hakim Ziyech a régalé

Le festival de buts a commencé dès la 2e minute. Le jeune attaquant de Chelsea Tammy Abraham a d'abord ouvert le score... pour l'Ajax, en déviant malgré lui un lointain coup franc de Quincy Promes. Un premier score qui n'a pas tenu longtemps, car une intervention complètement manquée de Joël Veltman a permis à Jorginho d'égaliser sur penalty à la 5e.

Dans cette première période globalement dominée par la séduisante formation néerlandaise, Quincy Promes a redonné les commandes de la rencontre à l'Ajax grâce à une superbe ouverture exécutée par Hakim Ziyech (20e). L'attaquant marocain a ensuite régalé à la 35e minute, en visant la lucarne droite sur un coup franc complètement excentré. Le ballon a rebondi sur le poteau, mais a tout de même franchi la ligne en rebondissant sur le visage du malheureux gardien espagnol Kepa.

Peu après la pause, le milieu de terrain Donny van de Beek a creusé l'écart sur un nouveau service de l'incontournable Hakim Ziyech (55e). Le capitaine espagnol César Azpilicueta finit par remettre son équipe sur le bon chemin, en jetant son corps pour reprendre in extremis un centre manqué de Christian Pulisic (63e).

Un surprenant tournant du match

Vint ensuite la 68e minute. Sur une frappe de Tammy Abraham, Joël Veltman est coupable d'une main (non décollée) dans la surface et concède le penalty. Mais juste avant, l'arbitre italien Giuseppe Rocchi avait laissé l'avantage pour un mauvais tacle en retard de Daley Blind. Les deux fautifs ont chacun récolté un deuxième carton jaune, les contraignant à laisser leurs partenaires à 9 sur le terrain.

Prenant à contre-pied Andre Onana, Jorginho s'est une nouvelle fois chargé de réduire l'écart (71e). Dans l'euphorie et dans un stade survolté, face à une équipe de l'Ajax complètement déboussolée, sous la mine déconfite de son entraîneur Erik Ten Hag, Chelsea a logiquement égalisé par le biais de son jeune défenseur anglais Reece James (74e).

Onana héros de l'Ajax

Tout le monde a bien cru que la pluie de buts avait continué, sur cette reprise de César Azpilicueta après un billard dans la surface (77e). Toute l'équipe avait exulté et communié avec son public. C'était sans compter sur l'assistance vidéo à l'arbitrage, qui a repéré une main des Blues en plein milieu de la confuse action.

Contre toute attente, l'Ajax a repris du poil de la bête après cet ascenseur émotionnel. Le Mexicain Edson Alvarez n'est pas loin de faire basculer la rencontre, d'une frappe surpuissante bien repoussée par Kepa. Puis dans les dernières minutes, Chelsea bombarde la cage d'Andre Onana, qui réussit un somptueux arrêt-réflexe sur une frappe à bout portant de Michy Batsuhayi (90e). L'attaquant belge a tout tenté à la fin, sans succès.

JA