RMC Sport

Ligue des Champions: Man.City entrevoit les quarts, l’Atlético pas encore

Sergio Agüero

Sergio Agüero - AFP

Manchester City a pris une belle option sur la qualification en quarts de finale de la Ligue des Champions en s’imposant sur le terrain du Dynamo Kiev (1-3), ce mercredi lors des 8es aller. Dans l’autre rencontre de la soirée, le PSV Eindhoven et l’Atlético Madrid n’ont pas réussi à se départager (0-0).

Grosse option pour City

Après s’être arrêté en huitièmes de finale face au Barça ces deux dernières saisons, Manchester City n’a pas manqué l’occasion d’avoir bénéficié d’un tirage plus clément pour entrevoir enfin la lumière des quarts de finale. Les Citizens ont pris une belle option sur la qualification en s’imposant sur le terrain du Dynamo Kiev (1-3), ce mercredi. Les hommes de Manuel Pellegrini ont largement maitrisé la première mi-temps et ont fait fructifier leur domination par deux buts de Sergio Agüero (15e) et David Silva (0-2, 40e). La suite fut beaucoup plus laborieuse puisque Vitaliy Buyalskiy (59e) a d’abord réduit l’écart, avant que les Ukrainiens ne fassent passer quelques frayeurs dans la défense anglaise. Mais après avoir manqué l’immanquable (82e), Yaya Touré a redonné une avance confortable aux siens en expédiant une frappe du gauche dans le petit filet d’Oleksandar Shovkovskiy (90e). 

Tout est à faire pour l’Atlético

Le chemin vers une troisième participation de suite en quarts de finale de la Ligue des Champions ne s’est pas dégagé pour l’Atlético, ce mercredi. Les Madrilènes, en supériorité numérique pendant plus de 20 minutes après l’expulsion de Pereiro (68e), n’ont pas réussi à percer la muraille du PSV Eindhoven (0-0). Ils auraient pu y parvenir dès la 4e minute de jeu mais la balle piquée de Vietto par-dessus Zoet a été sauvée in extremis par Bruma sur sa ligne. Les coéquipiers d’Antoine Griezmann, qui a manqué un face à face (30e), ont ensuite peiné à trouver des solutions dans la défense néerlandaise malgré une domination stérile en deuxième mi-temps. Le Belge Maxime Lestienne aurait même pu réussir le hold-up parfait pour le PSV sur une dernière occasion en fin de match (88e). Tout se jouera donc dans trois semaines à Vicente-Calderon.