RMC Sport

Ligue des champions: mené et bousculé, Monaco ramène un bon point de Leipzig

Youri Tielemans (Monaco)

Youri Tielemans (Monaco) - (AFP)

Quatre jours après son coup d’arrêt à Nice (0-4), l’AS Monaco a ramené un match nul de Leipzig, mercredi soir, pour sa rentrée en Ligue des champions (1-1). Après avoir été mené au score.

Une soirée bien terne...

Vingt-quatre heures après le festival du PSG sur la pelouse du Celtic Glasgow (5-0), la fièvre est redescendue de deux crans, mercredi soir, pour la rentrée de l’AS Monaco en Ligue des champions. Les demi-finalistes de la dernière édition et le vice-champion d’Allemagne, dont c’était le tout premier match en C1, ont livré un spectacle rarement enflammé, parfois ennuyeux. Les Monégasques ont évolué sans leur gardien titulaire habituel, Danijel Subasic, forfait de dernière minute (touché à la jambe droite) et remplacé par Diego Benaglio (voir plus loin). Incertain, Joao Moutinho a lui commencé le match, tandis que Leonardo Jardim avait choisi d’aligner Almamy Touré dans le couloir droit de défense, Djibril Sidibé évoluant devant lui, en tant qu’ailier. Devant, Radamel Falcao a fait comme il a pu, se contentant souvent de miettes à la pointe d'un système en 4-2-3-1. Leipzig s’est montré globalement le plus dangereux, par l’intermédiaire de Timo Werner notamment (24e, 52e, 69e, 79e). Au final, Monaco a souffert mais a ramené un résultat intéressant d'Allemagne, dans un match qui a basculé en deux minutes. Prochain rendez-vous face à Porto, le 26 septembre, au stade Louis-II.

À lire aussi >> Le film du match

... et deux minutes folles

Tout est parti d’une relance a priori complètement anodine de Leipzig, depuis sa moitié de terrain: un ballon qui circule à terre et transperce toute la défense monégasque pour arriver dans les pieds d’Emil Forsberg sur le côté gauche. Dépassé, Kamil Glik n’est jamais revenu sur les talons du Suédois, pas non plus gêné par Jemerson sur le coup. Serein, Forsberg a alors ajusté Diego Benaglio au premier poteau (33e). Moins de deux minutes plus tard, la parité était rétablie. Le temps pour le jeune Youri Tielemans (20 ans), titularisé en soutien de Falcaco, de tromper Peter Gulacsi en deux temps, après un centre au second poteau d’Almamy Touré côté droit et une remise de la tête d’Adama Diakhaby (35e).

À lire aussi >> Leipzig-Monaco: la réponse rapide de Tielemans, les buts en vidéo

Le double sauvetage de Diego Benaglio

Laissé libre par Wolfsburg cet été, le gardien suisse Diego Benaglio (34 ans) est arrivé à Monaco dans la plus grande discrétion, pour jouer les doublures de Subasic. Ce mercredi soir, il a joué son premier match sous les couleurs monégasques, pour pallier le forfait de l’international croate. Si sa responsabilité est au moins partiellement engagée sur le but de Leipzig, sur lequel il ne couvre pas totalement son premier poteau, il a en revanche sauvé son équipe en fin de match, s’interposant devant l’ancien Parisien Jean-Kévin Augustin, qui s’était faufilé côté droit (82e). Quelques instants plus tôt, il était idéalement sorti dans les pieds de Werner, parti en contre (79e)

Th.B.