RMC Sport

Ligue des champions: pourquoi le PSG a peu de chances d’être sanctionné dès cette saison

Alves, Neymar, Verratti

Alves, Neymar, Verratti - AFP

Cible des attaques du président de la Liga Javier Tebas, qui dénonce sa gestion financière et souhaite son exclusion de la Ligue des champions, le PSG ne craint pas grand-chose... cette saison. RMC Sport vous explique pourquoi.

Le président de la Liga, Javier Tebas, souhaite que le PSG soit exclu de la Ligue des champions dès cette saison. Mais même si les irrégularités qu'il avance se confirmaient, Paris ne risquerait pas grand-chose cette saison. Car pour en arriver là, la procédure est longue…

L’UEFA a annoncé le 2 septembre dernier l’ouverture d’une enquête sur "la conformité du club parisien avec l’exigence de l’équilibre financier en particulier à la lumière de son activité de transfert récente". Une procédure gérée par l’ICFC, l’instance de contrôle financier des clubs.

Le PSG aura la possibilité de consulter le dossier afin de se défendre

Actuellement, c’est la chambre d’instruction de l’ICFC qui a le dossier en main. Comme le prévoit le règlement de l’instance, c’est l’enquête qui a débuté au début du mois de septembre, soit la première étape d’un long processus pouvant déboucher sur une sanction. Durant cette phase d’enquête, et avant de parler de sanction, le PSG aura la possibilité de consulter le dossier afin de se défendre. Le club aura également la possibilité de "soumettre ses observations".

A la fin de l’instruction, l’ICFC a plusieurs possibilités, allant du classement sans suite à la prise de mesures disciplinaires ne pouvant dépasser le blâme, la mise en garde ou l’amende d’un 100.000€ maximum. Si l’organe dépendant de l’UEFA souhaite aller plus loin, c’est ensuite la chambre de jugement qui doit être saisie.

De la mise en garde au retrait d’un titre

La chambre de jugement demandera une nouvelle fois au club de "présenter ses observations écrites dans un délai raisonnable". Ensuite, l’ICFC ou le PSG peuvent réclamer une audience de plaidoiries. Des experts et des témoins peuvent aussi être entendu à ce moment-là.

C’est à la fin de toute cette procédure qu’une ou plusieurs mesures disciplinaires peuvent être prises. La liste de ces mesures est longue. Elle va de la mise en garde au retrait d’un titre, en passant par la disqualification de compétitions en cours ou l’exclusion de compétitions à venir.

Si l’instance de contrôle financier des clubs de l’UEFA venait à décider d’une lourde sanction à l’encontre du PSG, le club pourra ensuite la contester devant le Tribunal Arbitral du Sport, qui devra lui-même étudier le dossier, convoquer les différentes parties et rendre sa décision. Cette affaire va donc durer...

VIDEO >> Zlatan : "Le PSG ? Mon projet continue"

Antoine Arlot