RMC Sport

Ligue des champions: quatre chocs en stock qui sentent le soufre

Le Barça et la Roma auront fort à faire.

Le Barça et la Roma auront fort à faire. - AFP

Ce lundi à Nyon, le tirage au sort des huitièmes de finale n’a peut-être pas été clément pour les équipes intéressées, mais s’est révélé alléchant pour tous les amoureux du foot. Voici les quatre affiches qui vont crever l’écran au printemps prochain ((aller les 16/17 et 23/24 février, retour les 8/9 et 15/16 mars) :

PSG-Chelsea

6 précédents en C1 : 1 victoire pour Paris, 2 succès pour Chelsea, 3 nuls

Comme on se retrouve ! Après le quart de 2014 (remporté par les Blues) et le huitième de la saison passée (dont sont sortis vainqueurs les Français), Parisiens et Londoniens vont se retrouver pour une revanche qui promet. Mais si aujourd’hui le bras de fer parait déséquilibre entre un PSG qui balaye tout sur son passage et un club de Chelsea en souffrance, rien ne dit que la donne et l’état de forme seront identiques dans deux mois.

AS Roma-Real Madrid

8 précédents en C1 : 4 victoires pour le Real, 3 succès pour la Roma, 1 nul

Cela fait huit saisons que la Roma et le Real Madrid ne sont plus rencontrés sur la scène européenne. L’occasion de faire une sérieuse mise à jour entre des Romains, actuels 5es de Serie A et habités d’une farouche envie de reconquête en C1, et des Madrilènes, rompus aux très joutes internationales mais intermittents du spectacle depuis le début de la saison.

Arsenal-Barcelone

7 précédents en C1 : 4 victoires pour le Barça, 1 succès pour Arsenal, 2 nuls

Si ce choc avait lieu dès aujourd’hui, nul doute qu’il opposerait deux des formations européennes les plus en jambes depuis le début de la saison. Entre l’actuel leader de Premier League et le cador de Liga, l’opposition s’annonce en tout cas de toute beauté. Et si les Gunners, spécialistes des retournements de situation, s’offraient le scalp des Catalans ?

Juventus-Bayern Munich

8 précédents en C1 : 4 victoires pour le Bayern, 3 succès pour la Juve, 1 nul

Nettement battus il y a deux ans au stade des quarts de finale (0-2, 0-2), les Turinois ont pris depuis de la bouteille et nettement gagné en expérience, comme en atteste leur finale de juin dernier (défaite 1-3 contre le FC Barcelone). Une montée en puissance sur la scène européenne qui augure d’un match très serré face à des Bavarois qui maîtrisent la Ligue des champions sur le bout des crampons.

Les autres rencontres :

Benfica Lisbonne (POR) - Zenit Saint-Pétersbourg (RUS)

La Gantoise (BEL) - Wolfsburg (GER)

PSV Eindhoven (NED) - Atletico Madrid (ESP)

Dynamo Kiev (UKR) - Manchester City (ENG)

la rédaction