RMC Sport

Lille-Copenhague : un enjeu financier

Marvin Martin

Marvin Martin - -

Lille, qui affronte Copenhague ce mercredi (20h45), compte sur une qualification en Ligue des champions pour continuer son développement économique. Avec son Grand Stade, le club nordiste a besoin d’une vitrine prestigieuse.

Deux scénarios sont imaginables pour les comptables du LOSC. Le premier prévoit une participation à la Ligue des champions avec un budget revu à la hausse. Le deuxième évoque une campagne de Ligue Europa et des perspectives forcément moins réjouissantes. Si la qualification pour la phase de la poule de la Ligue des champions se joue sur le terrain, c’est surtout dans les caisses, qu’elle a une importance primordiale. Après avoir perdu au Danemark la semaine passée (0-1), le club nordiste doit absolument arracher son ticket ce mercredi face à Copenhague en barrage retour. Histoire de poursuivre sa progression.

« Pour un club comme Lille, avec une vision à long terme et un outil magnifique avec son stade de 50 000 places, ce tour est une belle plus-value, souffle l’économiste de RMC Sport Pascal Perri. Si Lille passe, ça fait 3 matchs à la maison. Trois rencontres à 40 euros la place, c’est 6 millions de recette en 3 matchs. » Des revenus indispensables pour les objectifs de croissance que le LOSC affiche. « Si on ne se qualifie pas, ce ne sera pas un accident industriel pour le club, nuance le président Michel Seydoux. Après ce serait dommage, on est dans une bonne courbe d’apprentissage et il faut continuer sur cette lancée. »

Seydoux : « 15 millions d’euros minimum »

Une nouvelle participation à la C1 permettrait aux champions de France 2011 de franchir un cap dans leur quête d’Europe. « On espère un revenu minimum de 15 millions d’euros dès cette saison (billetterie, primes de victoire et droits télé, ndlr), poursuit le dirigeant lillois. Dans les années à venir, on vise les 20 millions. »

Avec son statut de ville transfrontalière, Lille va tenter d’attirer les touristes des pays voisins. L’objectif étant que les Belges et Hollandais viennent régulièrement garnir les tribunes du Grand Stade. « Lille a investi pour ce stade, rappelle Perri. Quand il y une offre de qualités et que le public revient dans ces enceintes, c’est là que le football retrouve son statut familial et de spectacle. » Et quel meilleur spectacle que la Ligue des Champions pour lancer cette nouvelle histoire ?

Nicolas Paolorsi avec RMC Sport