RMC Sport

Liverpool: quel avenir pour les joueurs et Klopp après le sacre?

Sacré pour la sixième fois de son histoire en Ligue des champions, Liverpool part en vacances sans avoir tout à fait le sentiment du devoir accompli. Car ces Reds, même s'ils sont champions d'Europe, ont une marge de progression. Objectif Premier League, avec un effectif qui ne devrait pas perdre en qualité. A moins d'un départ surprise.

Bras dessus, bras dessous, les joueurs de Liverpool ont longuement communié avec leur supporters présents à Madrid samedi, pour assister au sacre de leur équipe en Ligue des champions contre Tottenham (2-0). Combien seront encore à Anfield dans quelques semaines, après des vacances bien méritées? Combien feront l'objet d'assauts de la part de gros clubs européens cet été?

Salah, une idée pour le Real?

Mohamed Salah aura livré une saison moins flamboyante que l'an dernier. Sa constance et son avalanche de buts - notamment en Premier League (32 réalisations, seul meilleur buteur) - avaient ébloui l'Europe. Et surpris. Mais l'exercice 2018-2019 s'achève sur une bien meilleure note pour l'Egyptien, héros malheureux de la finale perdue contre le Real en Ligue des champions (3-1) l'an passé... et buteur sur penalty en finale, pour le sacre de son équipe samedi.

-
- © ICON SPORT

Le Real Madrid, bourreau d'hier... et destination de demain? Le destin joue parfois de drôles de tours. Alors pourquoi pas? La rumeur court depuis plusieurs mois. L'hiver dernier déjà, l'option Salah était évoquée par la presse madrilène. L'ancien joueur de la Roma réalisait pourtant une première partie de saison en retrait. La suite fut bien plus glorieuse (22 buts au total en championnat, cinq en Ligue des champions).

Mané, le sacrifié? 

Prolongé l'an dernier et sous contrat jusqu'en 2023, Mohamed Salah ferait, selon As, toujours partie des idées de la direction du club espagnol, en pleine reconstruction. Tout comme Sadio Mané, grand bonhomme de la première partie de saison de Liverpool. L'ailier sénégalais est également évoqué avec insistance du côté de la Liga. Dans les deux cas, il faudra une offre à trois chiffres. 

Un départ de Sadio Mané, bien que considéré comme une grosse perte, pourrait toutefois prendre des allures de sacrifices nécessaires pour tenter de conserver à tout prix Mohamed Salah. Le trio offensif de Liverpool est sans doute le secteur le plus susceptible de connaître des bouleversements estivaux. Roberto Firmino, dont la saison a été rendue difficile par plusieurs pépins physiques, est a priori moins susceptible de bouger.

Van Dijk, nouveau patron... d'une charnière néerlandaise?

Prétendant au Ballon d'or de l'aveu de tous (sauf du sien, le joueur estimant Lionel Messi au-dessus de toute la planète football), Virgil van Dijk a livré une saison tout simplement parfaite. En tous points: performances, charisme, discours et capacité à emmener son équipe, le défenseur des Pays-Bas a transformé le collectif des Reds. 

Liverpool a perdu sa fragilité défensive de l'an dernier. Sa statistique folle - il ne s'est jamais fait dribbler par un adversaire lors de ses 64 dernières rencontres - n'est finalement qu'un détail. Mais il prouve que van Dijk a marqué les esprits. Et qu'il n'a pas volé son statut de défenseur le plus cher de l'histoire, lors de son arrivée en décembre 2017.

Reste à lui trouver un compère en charnière centrale, même si Joel Matip a plutôt montré satisfaction. Et si Liverpool restait sur sa fibre néerlandaise? L'hypothèse Matthijs de Ligt a plusieurs fois été évoquée par la presse britannique. La concurrence est rude (Barça, Real, PSG notamment), mais van Dijk pourrait servir d'intermédiaire... et vanter les mérites du néo-champion d'Europe durant le Final Four de la Ligue des nations (5-9 juin).

Des retouches et un banc plus consistant?

Que faut-il de plus du côté de Liverpool? Après la conquête d'une sixième Ligue des champions, la priorité absolue sera de valider un premier sacre en championnat depuis 1990. C'était déjà le cas cette saison mais Manchester City a finalement conservé sa couronne, après une lutte fabuleuse. Les Cityzens, qui ont également glané les deux coupes nationales, ont pour eux un effectif plus élargi et des remplaçants qui seraient titulaires dans 95% des clubs européens. 

C'est sur cet aspect que devra encore travailler Liverpool. D'autant que ses stars Sadio Mané et Mohamed Salah, si elles restent la saison prochaine, devront aussi digérer la Coupe d'Afrique des nations. Or, la Premier League laisse peu de place à des phases de décompression. Les noms de Max Kruse (en fin de contrat au Werder), Adrien Rabiot (libre) ou Bruno Fernandes (Sporting) sont évoqués.

Klopp, l'homme fort

Dernier dossier à évoquer, le cas Jürgen Klopp. Nombreux sont les entraîneurs qui se poseraient la question d'un départ après un sacre en Ligue des champions. Mais difficile d'envisager le technicien allemand ailleurs, pour l'instant. Les places chez les cadors européens sont pour la plupart occupées ou sur le point de l'être (Sarri proche de la Juventus?).

"Mon contrat va jusqu'en 2022. Et personne n'a dans l'idée de le terminer (avant terme). Ni du côté de la direction, ni de mon côté, confiait-il début avril. Si le Bayern venait? Je ne sais pas, c'est très loin. Le football, c'est simple: il faut que l'opportunité soit la bonne, et que le timing soit le bon." Niko Kovac est sorti de son doublé national conforté. Et encore une fois, l'ancien coach de Dortmund n'a pas tout à fait rempli sa mission: la reconquête de la Premier League. Son grand défi. La tendance actuelle est plus à une prolongation.

A.Bouchery