RMC Sport

Lyon - Garde : « On a donné le maximum »

Rémi Garde, l'entraîneur de l'OL

Rémi Garde, l'entraîneur de l'OL - -

Rémi Garde est apparu soulagé par la courte mais précieuse victoire de l’OL face à Zurich (1-0) en tour préliminaire de la Ligue des Champions. D’autant que ses joueurs, en manque de compétition, ont souffert.

Rémi, avez-vous la sensation d’avoir bénéficié d’un peu de réussite ce soir ?

Les montants nous sauvent mais je suis assez satisfait de la production de mon équipe.

Finalement, la différence est venue grâce à un coup de tête de Milan Bisevac sur coup de pied arrêté. Comment jugez-vous sa performance ?

Quand on marque sur coups de pied arrêtés, c’est qu’il y a de la détermination. Quand on en prend comme face au Real, c’est qu’on en manque. J’avais prévenu les joueurs qui c’était un des points forts de cette équipe. Je suis très content qu’on les ait battus sur leur point fort en ayant marqué sur coup de pied arrêté. Le but de Milan ressemble à son match. Il a été dans la lignée de ce que j’ai vu face au Real Madrid. Il a été présent dans les duels, beaucoup plus actif qu’habituellement. C’est sur cette voie qu’il doit continuer. C’était un match de leader sa part.

Redoutez-vous le match retour dans une semaine ?

Ce sera certainement une rencontre difficile pour les deux équipes. Zurich devra marquer et on aura des possibilités. Et si on arrive à les concrétiser, ce sera un but qui compte double. Le match retour sera serré. Les deux équipes ont un niveau assez proche. C’était notre premier match officiel de compétition alors que Zurich en a joué trois. C’était un paramètre important.

A quel type de match vous attendez-vous ?

Pour les pronostics, je suis un très mauvais client. Il faudra bien récupérer avant tout. On va bien analyser ce match aller et avoir un plan de jeu et une stratégie pour essayer de se qualifier au match retour.

« Peu d’équipes maitrisent leur sujet lors du premier match officiel »

Avez-vous été surpris par le Grasshopper ?

On les avait bien observés. Je savais que c’était une équipe organisée avec des joueurs complémentaires qui a déjà joué trois matches de championnat. Je savais que ce serait compliqué. Je l’avais dit avant le match. C’est une équipe en bloc qui défend en avançant. Les joueurs avancent tous sur le porteur du ballon.

Pensez-vous avoir davantage d’opportunités en attaque ?

Il y en aura sous doute un peu plus parce que Zurich devra se découvrir un peu plus pour marquer. Ils n’auront pas perdu leur organisation pour autant au match retour. Il faudra faire un gros match pour se qualifier.

Pensez-vous que vos joueurs aient été surpris par le rythme imprimé par les Suisses ?

Je ne suis pas sûr qu’ils aient été surpris. On a donné le maximum mais on n’a pas pu élever de manière supérieure notre niveau de jeu. Ils ont été très attentifs à la vidéo qu’on leur a proposée. J’ai insisté lors de la causerie sur le fait que ce serait un premier match très difficile. Quand on dispute le premier match chaque année, peu d’équipes maitrisent leur sujet. La compétition, c’est autre chose. Malgré tout, je félicite les joueurs par rapport à ça parce que l’adversaire était valeureux.

A lire aussi :

Lyon évite le pire

Vercoutre : « Je souffre de partout, sauf du genou ! »

Vercoutre : « Gomis ? Je suis très partagé sur la question »

Propos recueillis par Edward Jay