RMC Sport

Manchester City-PSG: Neymar, moins efficace en phase finale

Malgré des statistiques globales très élevées, Neymar fait preuve d'une efficacité en retrait durant les phases finales de Ligue des champions avec le PSG. Face à Manchester City, le Brésilien va-t-il inverser la tendance?

Neymar en phase finale de Ligue des champions cette saison, c'est trois matchs, plusieurs occasions, mais aucun but. Le Brésilien serait-il en panne d'efficacité quand l'enjeu devient important? Le PSG va pourtant devoir compter encore plus sur lui, ce mardi soir pour la demi-finale retour de Ligue des champions face à Manchester City, à cause de la non-titularisation de Kylian Mbappé.

En huit ans sur la scène européenne, Neymar n'a pas manqué de faire trembler les filets. Depuis 2013, il est aux côtés des meilleurs. En 68 apparitions, il a été décisif à 67 reprises (buts et passes décisives). Que ce soit avec Barcelone ou le PSG, le rendement du Brésilien est presque identique. À titre de comparaison, Cristiano Ronaldo a été décisif 107 fois en 84 matchs. Pour Lionel Messi, c'est 70 actions décisives en 79 rencontres ; 74 en 77 matchs pour Robert Lewandowski.

>> Abonnez-vous aux offres exclusives RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Deux buts alors qu'il aurait pu en marquer plus de cinq

Pourtant, en y regardant de plus près, les performances du numéro 10 parisien chutent une fois les matchs de poule terminés. Avant les huitièmes de finale, Neymar c'est presque un but par match. Mais après, c'est une tout autre histoire.

En neuf rencontres de phase finale avec le Paris Saint-Germain, il n'a marqué que deux buts, quand statistiquement il aurait dû en inscrire près du triple. Ses expected goals sont en effet à 5,65. Cela peut notamment s'expliquer par ses manqués notables contre l'Atalanta, le RB Leipzig et le Bayern Munich, durant le Final 8 de l'été 2020 à Lisbonne. À Neymar de prouver que les chiffres se trompent parfois.

Neymar, une baisse de régime en phase finale de Ligue des champions
Neymar, une baisse de régime en phase finale de Ligue des champions © RMC Sport
JA avec Champions Zone