RMC Sport

Mandanda : « A nous d’être au niveau »

Steve Mandanda

Steve Mandanda - -

Deux semaines après sa défaite contre Arsenal (2-1), l’OM n’a pas le droit à l’erreur ce mardi à Dortmund (20h45), pour la 2e journée de la Ligue des champions. Steve Mandanda, le capitaine marseillais, croit l’exploit possible.

Steve, quels souvenirs gardez-vous de la victoire à Dortmund il y a deux ans (3-2) ?

C’est difficile de ressortir un seul moment de ce match. On est passé par beaucoup d’émotions différentes. Les vingt premières minutes, pour moi et pour beaucoup de joueurs, ont peut-être été les plus compliquées dans un match car on a énormément souffert. Et il y a le but de Mathieu (Valbuena, auteur du but de la victoire et de la qualification en 8e de finale à la 87e minute, ndlr) qui nous libère et ce moment de joie dans le vestiaire.

Après la défaite contre Arsenal (2-1), ce match à Dortmund est-il déjà capital ?

Après notre contre-performance à domicile face à Arsenal, on connait l’importance de ce match. Si on veut espérer sortir de ce groupe, il va falloir faire un résultat. Mais on est conscient de la difficulté qui nous attend face à cette superbe équipe de Dortmund, donc on ne se projette pas vers le futur. On va d’abord jouer ce match et, en fonction du résultat, on verra ce qui nous attend. On connait l’importance de ce match.

Vu la forme du Borussia, ce match s'annonce très compliqué pour vous...

Quand on a vu le tirage, on savait que venir ici serait très difficile. Ils sont dans une bonne période, ils en ont mis cinq ce week-end (victoire 5-0 contre Fribourg, ndlr). On savait que ce serait compliqué, on le sait encore plus aujourd’hui. On joue la Ligue des champions pour disputer ce genre de rencontres. A nous d’être au niveau pour pouvoir répondre au défi que va nous imposer le Borussia Dortmund.

Estimez-vous que Dortmund et Marseille sont deux clubs qui se ressemblent ?

Je l’ai souvent entendu. Le président (Vincent Labrune, ndlr) a comme référence cette équipe, pour diverses raisons. Je pense que la première c’est qu’elle ne dépense pas autant de millions que les gros, comme le Bayern Munich en Allemagne ou le PSG et Monaco chez nous. Le président a l’idée de recruter des joueurs d’avenir et de qualité pour créer dans les années futures une très bonne équipe, comme l’est actuellement le Borussia Dortmund.

A lire aussi :

>> Aubameyang : « On ne m’a pas demandé d’indications sur l’OM »

>> Wenger : « Rien n’est fini pour les Marseillais »

>> Dortmund : Mkhitaryan, l’étoile venue d’Arménie

Propos recueillis par Florent Germain et à Dortmund