RMC Sport

Nasri : « On m’a tué »

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

En marge de son 8e de finale retour de Ligue des champions face à Barcelone (ce mercredi 20h45), Samir Nasri a été interrogé sur son ressenti vis-à-vis des critiques qui le suivent depuis le début de sa carrière : « Je suis quelqu’un qui marche à l’affectif, commente-t-il. J’ai entendu des choses comme quoi je ne m’entraînais qu’à 50%. Ce n’est pas vrai, je ne me suis jamais entraîné à 50% parce que j’aime mon métier et je sais la chance que j’ai de me lever tous les matins pour aller taper dans un ballon. Mais j’aime savoir quand je suis mauvais, ce que je dois faire en plus pour mon équipe. Quand tu es joueur de foot, tu n’as pas la science infuse. Tu apprends tous les jours, peu importe ton âge. J’ai soif de connaissance. C’est important de savoir ce que tu fais bien et ce que tu fais de mal, pour progresser et être meilleur. Je peux paraître arrogant de temps en temps mais j’ai envie d’être sûr de moi, parce que si tu ne crois pas en toi, personne ne le fera pour toi. S’il y a zéro communication et que tu n’entends que des critiques, forcément ça te travailles dans ta tête. Il y a eu ce qu’il s’est passé à l’Euro, on m’a tué. Je rentre dans mon club, j’ai aussi des problèmes. C’est juste une spirale négative, il faut être fort pour pouvoir la renverser. »

La rédaction