RMC Sport

OL: la femme de Marcelo explique le conflit avec les supporters et avertit

Sur Instagram, Tatiane Guedes, la femme de Marcelo, s’est exprimée sur les tensions actuelles entre le défenseur et certains supporters de l'OL. D’après elle, le problème vient d’un seul individu qui menace Marcelo depuis quelques jours. Tatiane Guedes, très irritée, lui envoie un message vif et clair.

Marcelo est resté sur le banc des remplaçants contre Metz et à Toulouse en Ligue 1. Mardi, pour le match OL-Benfica en Ligue des champions (en exclusivité sur RMC Sport 1), le défenseur sera, selon toute vraisemblance, encore absent du onze de départ. Depuis le match perdu à Lisbonne le 23 octobre, l’ancien joueur de Besiktas est au cœur d’un conflit avec certains fans lyonnais. "Juni et le président se penchent sur le problème", a assuré Rudi Garcia en conférence de presse.

"Ce n'est qu'un seul idiot qui veut se montrer"

Sur Instagram, Tatiane Guedes est sortie du silence à propos de ce conflit. L’épouse de Marcelo a posté plusieurs stories pour mettre les points sur les i et lancer un avertissement sec. Selon elle, les tensions récentes sont le fruit des nuisances d’un seul individu. "Mon époux n'a aucun problème et n'a jamais eu de problèmes avec les sifflets. Ce n'est qu'un seul idiot qui veut se montrer. Son problème avec mon époux est personnel."

Tatiane Guedes poursuit: "C'est l'idiot qui a invité mon époux à se bagarrer en plein match, le même idiot qui essayait de brutaliser les joueurs à l'aéroport au Portugal, et le même idiot qui essayait de s'en prendre à Marcelo lors du match contre Toulouse."

-
- © IG @tatianeguedes

"Si tu n'arrêtes pas, c'est moi qui prendrai des dispositions. Et j'ai du temps et de l'argent"

En colère, l’épouse de Marcelo montre les crocs et se dit prête à attaquer (en justice ?): "J'apporte mon soutien entier à mon mari. Le club va maintenant prendre des dispositions. Mais je peux vous garantir une chose: si tu n'arrêtes pas, c'est moi qui prendrai des dispositions. Et j'ai deux choses: du temps et de l'argent."

"Menacer est un crime (en particulier en dehors du stade). Et alors, je prendrai les dispositions appropriées. S'il y a des joueurs qui acceptent cette situation... Patience ! Nous ne sommes pas comme eux. Et je te préviens, je ne suis pas effrayée par un homme. Encore moins par un homme qui se croit courageux entouré de ses amis. Et si tu essayes de nous menacer au stade en présence de mes enfants... tu vas vraiment savoir."

N.B