RMC Sport

Olympiakos-OM: "On a eu du mal à se situer", Rongier pointe le changement de système

L’OM a manqué son grand retour en Ligue des champions en s’inclinant sur la pelouse de l’Olympiakos, mercredi au Pirée (1-0). Un match durant lequel les Marseillais n’ont pas mis assez d’intensité, d’après Valentin Rongier, qui évoque aussi le changement de système pour expliquer les difficultés de son équipe.

Ces retrouvailles avec la Ligue des champions étaient attendues avec excitation à Marseille. Mais l’euphorie est assez vite retombée. Au terme d’un match assez terne, l’OM s’est incliné mercredi sur la pelouse de l’Olympiakos (1-0). Si les Grecs ont fait la différence dans les derniers instants, grâce à un centre de Mathieu Valbuena et une tête d’Ahmed Hassan Maghoub, ils ont nettement dominé les débats au Pirée.

Bousculés, les joueurs d’André Villas-Boas n’ont pas su trouver les solutions. "Je ne sais pas si on mérite de perdre, mais ce qui est sûr, c’est qu’on a mis moins d’intensité que l’Olympiakos en deuxième mi-temps, a expliqué Valentin Rongier après le match. Ce but nous pendait au nez. C’est dommage parce qu’on a fait de bonnes choses, mais il faut qu’on relève la tête et qu’on retourne vite au travail."

"Il ne faut pas tout jeter"

Au-delà de l’énergie déployée au stade Karaïskaki, les joueurs phocéens n’ont pas semblé très à l’aise au niveau tactique. "On a eu un peu de mal à se situer, reconnaît Rongier, aligné dans l’entrejeu aux côtés de Pape Gueye et Morgan Sanson. On a rechangé de système par rapport au dernier match contre Bordeaux en championnat et les automatismes mettent un peu de temps à se mettre en place. Mais il y a eu des choses intéressantes, il ne faut pas l’oublier, on va continuer à travailler, il ne faut pas tout jeter. On a manqué d’intensité et je pense que c’est le gros problème".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur