RMC Sport

Pirès : « Thierry mérite de finir en beauté »

Robert Pires, l’ancien coéquipier de Thierry Henry chez les Gunners, évoque la finale de la Ligue des Champions qui oppose ce soir le FC Barcelone et Manchester United. Une finale que les deux hommes ont perdu ensemble sous le maillot d’Arsenal en 2006.

Cette finale de Ligue des Champions est-elle une obsession pour Thierry Henry ?
Une obsession je ne sais pas. Ce qui est sûr c’est qu’il a très envie de la gagner. Pour l’instant, il en a joué une qu’on avait perdu avec Arsenal (face à Barcelone en 2006, ndlr) et aujourd’hui je ne lui souhaite qu’une chose : c’est de la gagner contre Manchester.

En avez-vous parlé ensemble ?
Oui, lorsque on a été joué à Barcelone avec Villareal en championnat. Il est super content et super fier. Accéder à la finale ce n’est jamais facile. C’est le but recherché par tous les joueurs donc il est vraiment heureux de jouer cette finale.

Comment a-t-il vécu cette finale de 2006 perdue avec Arsenal ?
Ça a été un moment très pénible pour lui et pour tout le club. Aujourd’hui il a cette deuxième opportunité de la gagner. Ça prouve la qualité de son parcours au sein d’une équipe qui est pour moi la meilleure d’Europe. Maintenant ils vont avoir un gros client en face, habitué des grands rendez-vous. Ça promet une belle rencontre.

Justement vous avez souvent croisé Manchester United outre-manche. A l’époque c’était parfois assez chaud entre vos deux équipes…
(Rires). Oui c’était chaud, c’était tendu. Mais c’est la rivalité qui existe entre les grands clubs. A chaque fois qu’on jouait contre Manchester c’était toujours des matches agréables parce qu’en général le football en sortait vainqueur. « Titi » il sait ce qu’il l’attend aujourd’hui, il connait la qualité de l’opposition qu’il y aura en face.

Comment expliquez-vous le fait que Thierry Henry n’ait encore jamais marqué une grande finale de son empreinte ?
Ce n’est pas ce qu’il recherche. Ce n’est pas une obsession pour lui. Ce qu’il veut c’est soulever le trophée. Après que ce soit lui ou un autre qui marque il est toujours heureux.

Pensez-vous que cette finale peut enfin être la sienne ?
S’il a la chance de jouer, je pense qu’il peut être décisif. Il est en train de réaliser une grosse saison et il mériterait de finir en beauté avec Barcelone. Déjà en gagnant et pourquoi pas en étant le buteur décisif de cette finale.

A Londres il était attendu comme l’homme providentiel. A Barcelone il a su se fondre dans le collectif…
C’est vrai qu’à Arsenal il avait beaucoup de responsabilités. On attendait énormément de lui. On attendait qu’il marque, qu’il fasse la différence à chaque match. Aujourd’hui les rôles sont un peu inversés. Il se trouve dans une équipe très forte avec les meilleurs joueurs d’Europe. Chacun d’entre eux peut faire la différence, donc il a moins de responsabilités. C’est pour ça aussi qu’il est très bon.

Le fait d’avoir joué de nombreuses grandes finales va certainement lui permettre de mieux gérer cette rencontre…
Titi sait très bien gérer les matchs. Aujourd’hui il a un peu plus d’expérience. Il a gagné énormément de titres. Il sait qu’il l’a loupé une fois cette finale et le connaissant un peu il n’a pas envie de la laisser échapper une deuxième fois.

La rédaction - Alexandre Jaquin