RMC Sport

Pourquoi l'OL ne craint pas (trop) l'absence de Fekir à Hoffenheim

Après sa victoire sur le terrain de Manchester City (2-1) et son nul face au Chakhtior (2-2), l’OL se déplace à Hoffenheim mardi (21h sur RMC Sport) pour la troisième journée de la Ligue des champions. Sans son maître à jouer Nabil Fekir, forfait. Mais les Lyonnais ne se cacheront pas derrière cette excuse, certains d’avoir la capacité de répondre même sans leur capitaine.

Ce n’est pas la première fois que se présente à Bruno Genesio le casse-tête du remplacement de Nabil Fekir. Sûr que le technicien de l’OL avait commencé à songer à son remplacement… définitif avant la Coupe du monde, au moment où le départ du meneur de jeu pour Liverpool semblait acté. Remis de cette déconvenue, le capitaine porte les siens, organise le jeu d’une équipe capable de flamboyance autant que d’une désorganisation aux accents suicidaires.

Mais l’international français ne sera pas là mardi soir, forfait pour le déplacement des Lyonnais à Hoffenheim, lors de la troisième journée de la Ligue des champions. Son entorse de la cheville l’avait d’ailleurs privé du dernier rassemblement des Bleus. Passeur puis buteur lors de l’exploit face à Manchester City (2-1), passeur lors du match nul arraché par les siens face au Chakhtior Donetsk (2-2), le meneur de jeu laisse son équipe orpheline… mais pas sans ressources.

"On l’a déjà vécu, cette année ou l’année dernière"

"C’est notre capitaine, notre meilleur joueur offensif. C’est bien évidemment un handicap pour nous qu’il ne soit pas présent, on a vu l’importance qu’il avait à City, rappelait ce lundi Bruno Genesio en conférence de presse. J’ai la chance d’avoir un effectif de qualité et en quantité suffisante pour pallier ce genre d’absences. On l’a déjà vécu, que ce soit cette année ou l’année dernière. C’est une animation souvent différente lorsque Nabil n’est pas là. Mais on a la qualité individuelle et collective pour répondre, malgré son absence."

Pas d’alarmisme mais des solutions. Après la Coupe du monde, Nabil Fekir avait manqué les deux premiers matchs de Ligue 1 (succès contre Amiens 2-0 et défaite à Reims 1-0), n’entrant en jeu qu’en fin de rencontre lors de la troisième journée (2-0 face à Strasbourg). Il avait également manqué la septième journée face à Dijon (victoire 3-0) et était sorti dès la septième minute de la claque contre le PSG (5-0), pour déclarer forfait contre Nîmes (2-0). Des résultats contrastés donc.

>>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport

Aulas: "On a un banc qui permet de faire des résultats"

"On a un très bon groupe. Je suis très confiant sur ce qu’il va se passer cette année parce que le coach est de qualité et à l’expérience. Il y a une symbiose entre le coach et les joueurs. On a un banc, on va se présenter avec quatre ou cinq éléments en moins mais avec une équipe performante, résume Jean-Michel Aulas. Les joueurs sont de qualité, jeunes, dynamiques. On a un banc cette année qui permet de faire des résultats. Avec Nabil, c’est encore supérieur. Sans Nabil, on essaie de se mettre en position d’attente pour arriver, au moments des échéances définitives, avec la meilleure équipe possible."

Contre Manchester City – avec Nabil Fekir donc – Bruno Genesio avait aligné un 4-4-1-1. Un schéma reconduit contre Nîmes vendredi (2-0), qui s’est rapidement retrouvé coupé en deux et donc presque contre-productif. Face à Hoffenheim ce mardi, le technicien de l’OL pourrait donc être tenté par un 4-3-3 avec un trio Tousart-Ndombele-Aouar au milieu de terrain, en soutien de Traoré, Dembélé et Depay.

A.Bo avec E.J