RMC Sport

PSG-Atalanta: le bilan contrasté de Neymar face aux clubs italiens

Le PSG s’apprête à défier l’Atalanta, ce mercredi à Lisbonne, en quart de finale de la Ligue des champions (21h, sur RMC Sport 1). Un match sans filet lors duquel les Parisiens miseront sur Neymar pour faire la différence. Depuis son arrivée en Europe, il y a sept ans, l’artiste brésilien a affronté neuf fois une équipe italienne en C1. Et le bilan est plutôt moyen.

Le grand frisson approche pour le PSG. Dans moins de quarante-huit heures, le club de la capitale va disputer son match le plus important de l’année. Les joueurs de Thomas Tuchel ont rendez-vous avec l’Atalanta Bergame en quart de finale de la Ligue des champions. La rencontre est prévue ce mercredi au stade de la Luz, l’antre habituelle du Benfica Lisbonne (21h, en exclusivité sur RMC Sport 1). Alors que la présence de Kylian Mbappé est incertaine, tous les regards seront tournés vers Neymar. D’autant qu’Angel Di Maria est suspendu et que Mauro Icardi n’aborde pas ce choc dans les meilleures conditions physiques.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour voir PSG-Atalanta et tous les matchs de la Ligue des champions

Après avoir manqué les temps forts des deux dernières saisons, l’artiste brésilien va devoir guider son équipe vers une qualification historique. Il a été recruté pour ça à l'été 2017. C’est l’heure de remplir enfin sa mission. Pour y parvenir, "Ney" ne devra pas forcément s’appuyer sur son passé face aux clubs italiens. Depuis son arrivée en Europe, en 2013, l’ancien crack du Barça a disputé neuf rencontres de C1 contre des équipes de Serie A (AC Milan, Juventus, AS Rome, Naples). Avec un bilan légèrement positif de trois victoires, cinq nuls et une défaite.

Un seul but en neuf matchs

En revanche, c’est moins reluisant d’un point de vue personnel. Sur ces neuf matchs (sept avec Barcelone, deux avec Paris), la star de la Seleçao ne compte qu’une seule réalisation et une passe décisive. Certes, son but lui a permis de soulever la Ligue des champions en battant la Juventus en finale, le 6 juin 2015 à Berlin (3-1). Mais sa ligne de stats reste quand même très creuse pour un joueur de sa trempe. Surtout que Neymar a évolué durant plusieurs saisons au sein d’un Barça dominateur en Europe. En novembre 2015, les Catalans ont par exemple atomisé l’AS Rome 6-1 au Camp Nou. Sans que le prodige de Santos ne marque ou ne fasse marquer.

En seconde période, il a même vu son penalty arrêté par Wojciech Szczesny. Il s’agit de son dernier succès contre une formation italienne. Depuis ce carton un peu frustrant, il y a cinq ans, le joueur le plus cher du monde a joué quatre fois contre la Juve (avec le Barça) et le Napoli (avec le PSG). Pour trois nuls et une défaite. Paris espère que son numéro 10 saura embellir son bilan cette semaine face à l’Atalanta, une équipe qu'il n’a encore jamais croisée.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur