RMC Sport

PSG-Barça: Griezmann assure que ça va mieux dans le vestiaire avec ses coéquipiers

Interrogé par RMC Sport après l'élimination du FC Barcelone ce mercredi au stade des huitièmes de finale de Ligue des champions, Antoine Griezmann a préféré se concentrer sur la fin de saison et positiver malgré cet échec face au PSG. Le champion du monde 2018 a aussi glissé une allusion pour l'Euro avec l'équipe de France.

Le FC Barcelone est éliminé de la Ligue des champions mais est sorti la tête haute. Largement battu au Camp Nou à l'aller (4-1), les Catalans sont repartis du Parc des Princes ce mercredi avec le nul (1-1) mais auront dominé ce huitième retour face au PSG.

Titulaire pour cette tentative de remontada, Antoine Griezmann s'est montré satisfait du visage affiché par son équipe. "Au vu de l'aller, ce n'était pas difficile de faire mieux. On a vu un gros match. La première période, le PSG n'a pas su comment nous défendre et on a dû avoir trois occasions en face-à-face. Le but de Leo est incroyable. Mais il y a eu un grand Keylor Navas en face, a concédé Griezmann au micro de RMC Sport. On a essayé en deuxième période mais ils ont plus défendu et c'était plus compliqué. Mais ça n'a rien eu à voir avec l'aller. On a des regrets par rapport à ça, on se dit que c'est dommage après notre match retour. Mais je pense que ça va nous donner de la confiance pour la fin de saison en Liga et la finale de Coupe du roi."

Actuel deuxième de Liga après 26 journées, le FC Barcelone se trouve à six points de l'Atlético de Madrid et peut encore rêver du titre. Ils rencontreront les Colchoneros lors de la 35e journée et devront, d'ici là, tenir le rythme. Le 17 avril prochain, le Barça jouera aussi une finale de Coupe du roi face à l'Athletic Bilbao.

"On n'a pas senti de fébrilité en face"

Mais l'aventure européenne s'est terminée ce mercredi, face à un PSG qui a fait le dos rond dans le sillage d'un éblouissant Keylor Navas. Le gardien du PSG a sauvé notamment un penalty de Lionel Messi, qui aurait pu permettre au Barça de mener 2-1 à la pause et peut-être d'installer le doute dans les esprits adverses, quatre ans après une remontada mémorable. "On n'a pas senti de fébrilité en face, a nuancé Griezmann. On a eu la possession, on savait qu'on allait avoir des occasions. On a en au surtout en première période. Il va falloir continuer, il nous reste encore beaucoup de chemin à faire pour bien terminer la saison."

Une pensée pour l'Euro

Le jeu du Barça progresse ces dernières semaines et permet d'envisager une belle fin de saison. Une nouvelle ère s'annonce aussi avec l'élection de Joan Laporta au poste de président. Pour Antoine Griezmann en tout cas, les soucis en Catalogne semblent derrière lui. "Parfois, je suis sur le banc. D'autres fois, je joue 90 minutes mais je suis là pour tout donner pour le collectif et prendre du plaisir. Avec Ronald Koeman et les joueurs du vestiaire, ça va beaucoup mieux. On va essayer de bien préparer la fin de saison et il y a surtout l'Euro avec la France, a lâché Griezmann dans un sourire sans équivoque. Je sais que je suis aussi important pour la sélection."

Didier Deschamps peut être ravi: l'un de ses leaders d'attaque semble revenir en pleine possession de ses moyens. Le moral d'Antoine Griezmann est aussi au beau fixe, malgré l'élimination en Ligue des champions.

GL