RMC Sport

PSG-Basaksehir: le 4e arbitre accusé de propos raciste, les images du scandale

Expulsé lors de PSG-Istanbul Basaksehir ce mardi soir en Ligue des champions (sur RMC Sport 1), le Camerounais Pierre Achille Webo, adjoint dans le staff stambouliote, a accusé le 4e arbitre de l'avoir traité de "negro". Après plusieurs minutes de tension sur le bord de la touche, le match a été interrompu. Il reprendra ce mercredi à 18h55.

Séquence rarissime ce mardi soir au Parc des Princes, lors de PSG-Basaksehir en Ligue des champions. A la 14e minute de jeu, après une nouvelle faute sur le terrain et quelques contestations, l'arbitre de la rencontre, le Roumain Ovidiu Hategan, a dégainé un carton rouge en destination... de Pierre Achille Webo, adjoint d'Okan Buruk dans le staff turc.

Mais immédiatement, l'ancien international camerounais s'est dirigé vers le quatrième arbitre (un autre Roumain, Sebastian Coltescu), en répétant avec une colère non feinte la même question: "Why did you say 'negro'?", "Pourquoi avez-vous dit 'negro'?"

>> Abonnez-vous à RMC Sport et profitez de la Ligue des champions

Neymar et Mbappé ont eux aussi demandé des explications

Selon Webo, l'officiel l'aurait en effet désigné par ce terme raciste - ce qu'il a rapidement confirmé par SMS à notre consultant Federico Balzaretti. Et cela a provoqué un gros scandale sur le bord du terrain.

En plus de Demba Ba, qui était sur le banc des remplaçants stambouliotes, et qui a longuement demandé des explications à Coltescu en évoquant en anglais les termes de "black guy", les Parisiens Kylian Mbappé et Neymar ont également cherché à en savoir plus auprès de l'arbitre.

Après plusieurs minutes de tractations, les joueurs d'Istanbul Basksehir ont regagné leur vestiaire, suivis par tous les Parisiens, visiblement solidaires des joueurs adverses dans cette situation. Le match a donc été interrompu.

Selon les informations de RMC Sport, l'UEFA a demandé aux deux formations de reprendre la rencontre, en envisageant de remplacer le quatrième arbitre par l'Italien Maurizio Mariani, initialement en charge du VAR. Mais Basaksehir a refusé et le match reprendra ce mercredi, à 18h55. Avec un quatuor arbitral.

CC