RMC Sport

PSG-Chelsea : les notes des Parisiens

Ezequiel Lavezzi, premier buteur du PSG contre Chelsea

Ezequiel Lavezzi, premier buteur du PSG contre Chelsea - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Longtemps bousculés par les Blues, les joueurs de Laurent Blanc ont peiné à afficher leur maitrise et leur rayonnement habituels. Notamment Marco Verratti au milieu de terrain. Et surtout Zlatan Ibrahimovic. Mais Lavezzi et Jallet, eux, étaient au niveau.

Sirigu : 5
Pris à contre-pied sur le penalty d’Eden Hazard puis sauvé par son poteau gauche devant le Belge, le gardien du PSG a vécu une soirée frustrante. Un jeu au pied plus sûr qu’à l’accoutumée et des bonnes interventions dans les airs.

Jallet : 7
Maillon faible du PSG, lui ? C’est comme ça que les observateurs l’avaient désigné. Mais le latéral droit parisien a tout simplement été l’un des meilleurs éléments de Blanc sur la pelouse. Très concentré, il n’a pas pris le bouillon prédit face à Hazard. Sobre et sûr derrière, il s’est aussi distingué offensivement.

Alex : 5
De la présence dans les airs. Quelques bonnes anticipations sur des ballons chauds. Mais il n’a pas dégagé l’assurance et la puissance qui accompagnent ses sorties en Ligue 1. Nerveux. Et averti (20e).

Thiago Silva (5)
Le capitaine du PSG était en mission. Longtemps dans le rôle de l’aboyeur, au plus fort de la domination de Chelsea, il a malheureusement offert le but à l’extérieur que les Blues étaient venus chercher en accrochant Oscar dans la surface (27e). S’est bien repris par la suite.

Maxwell (5)
Le Brésilien a connu un déchet quasi inexistant dans ses passes. Disponible offensivement, il a eu parfois du mal à afficher sa sérénité habituelle.

Thiago Motta (5,5)
La sentinelle a eu du mal à servir de rampe de lancement à ses coéquipiers, gêné par le pressing très haut des Blues. Mais si Paris a repris les commandes de la partie, c’est aussi parce que l’Italien a su hausser le ton. Averti (82e).

Marco Verratti (4)
Clairement l’un des plus mauvais matches de l’Italien sous les couleurs du PSG. La faute à une prise de risques beaucoup trop prononcée, alors que son équipe subissait le pressing de Chelsea. Des pertes de balle dangereuses, presque suicidaires parfois… Mieux en seconde période. Remplacé par Cabaye (76e).

Blaise Matuidi (5)
L’infatigable milieu de terrain parisien a joué les diesels sur la pelouse du Parc des Princes. Mais lorsqu’il a monté le volume, il a clairement fait du bien aux siens dans la récupération et dans l’impact physique surtout. Un joli centre qui aurait mérité mieux sur une tête de Lavezzi…

Edinson Cavani (4)
Un match ingrat pour l’Uruguayen. Longtemps cantonné à un rôle défensif dans son couloir droit, il a peiné à exister offensivement. Lorsque Paris a remis le pied sur le ballon, il a déçu. A droite donc. Mais aussi dans l’axe, une fois Ibrahimovic sorti, par des contrôles hasardeux, brouillons, comme sur cette passe de Lucas (74)… et un manque décidément criant de finition sur une frappe enroulée que le Parc avait vu au fond (84e). Averti.

Zlatan Ibrahimovic (3)
Le Suédois n’existe pas dans les matches à élimination directe ? Il l’a malheureusement confirmé mercredi soir. Invisible en première période, hormis sur une ouverture subtile pour Lavezzi (24e), il a surtout rallumé la lumière pour… perdre le ballon qui allait amener l’égalisation de Chelsea. Guère mieux en seconde, où il n’a jamais réalisé le bon geste, il sort sur blessure (70e, claquage).Remplacé par Lucas (70e), auteur d’un raid dont il a le secret mais mal exploité par Cavani.

Ezequiel Lavezzi (8)
C’est certainement lui qu’on attendait le moins pour faire la différence mais c’est bien lui, souvent décrié pour son réalisme, qui a permis au PSG de s’imposer devant Chelsea. Un but (4e), un beau but à la conclusion d’un geste d’avant-centre puis un coup franc détourné dans ses propres buts par David Luiz (61e) : « Pocho » a pesé. Juste techniquement, clairvoyant dans ses choix, il a également abattu un énorme travail défensif. Monstrueux. Remplacé par Pastore (85e), auteur d’un 3e but tout simplement magistral.

A lire aussi :

>> Ligue des champions : le PSG envoie Chelsea dans les cordes

>> Courbis ne voit pas Chelsea revenir

>> Riolo : « Très bien parti pour Paris… »

A.D