RMC Sport

PSG-Chelsea sur fond de mercato

Eden Hazard

Eden Hazard - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le PSG et Chelsea, qui s’affrontent ce mercredi en quart de finale aller de la Ligue des champions, pourraient aussi se livrer une belle bataille lors du prochain mercato. Les deux clubs comptent en effet se servir l’un chez l’autre pour se renforcer.

PSG-Chelsea. La double confrontation des quarts de finale de la Ligue des champions, qui débute ce mercredi soir au Parc des Princes (20h45), s’annonce serrée et épicée. Un peu à l’image des relations que les deux clubs risquent d’avoir lors des prochains mois, voire des prochaines années. Car côté parisien comme londonien, on regarde du côté de « l’ennemi » en vue des prochains mercati. Si le PSG a ciblé Eden Hazard pour cet été, le club de José Mourinho, qui n’a pas fermé la porte à une arrivée au PSG dans le futur, rêve d’attirer dans ses filets Edinson Cavani. Voici les dossiers chauds entre les deux clubs.

Hazard, priorité du PSG

Le PSG ne s’en cache pas, sa priorité pour le prochain mercato sera de s’attacher les services d’un ailier gauche de classe internationale pour concurrencer ou prendre la place d’Ezequiel Lavezzi. Dans cette optique, les dirigeants parisiens ont déjà noué des contacts avec l’entourage d’Eden Hazard et devraient le refaire une fois la saison terminée. Mais si le Belge de 23 ans n’est pas insensible aux arguments parisiens, Chelsea ne compte pas lâcher son joyau. A moins, comme l'a laissé entendre José Mourinho en fin de semaine, d’une offre bien au-dessus du prix du marché. « Si Paris propose 360 millions d'euros pour Hazard et Oscar, je vais réfléchir », a lâché le Portugais. Paris n’a sans doute pas prévu une enveloppe si conséquente.

Oscar, David Luiz, Ivanovic : quand Paris veut dépouiller Chelsea

Le PSG n’a pas coché que le nom d’Eden Hazard parmi l’effectif des Blues. Le milieu offensif brésilien Oscar (22 ans) est aussi dans les petits papiers parisiens. Mais sans doute pas pour cet été, au contraire de David Luiz. Le compère de Thiago Silva en sélection brésilienne ne devrait pas s’éterniser à Londres et verrait d’un bon œil une arrivée à Paris. Les conseillers du joueur privilégient d’ailleurs l’intérêt parisien à celui du FC Barcelone. Ce n’est pas la première fois que Paris lorgne du côté de Chelsea pour renforcer sa défense puisque le club de la capitale a un temps pensé au Serbe Branislav Ivanovic pour le poste de latéral droit.

Cavani, la tentation anglaise

Même si José Mourino assure le contraire, voir Edinson Cavani porter le maillot de Chelsea la saison prochaine n’est pas impossible. L’Uruguayen, cantonné à l’aile droite alors qu’il revendique une place à la pointe de l’attaque parisienne, ne cache pas qu’il ne sait pas encore de quoi son été sera fait. « On verra à la fin de la saison. Terminons le championnat d’abord. Je suis bien à Paris mais il y a, à coup sûr, des choses dont on doit parler avec le club, déclare-t-il dans les colonnes de L’Equipe. Des choses qu’il faudrait faire différemment. » Tout en avouant qu’il aime « beaucoup » le football anglais. Un message sans doute entendu par José Mourinho. 

Eto'o fait du pied à Paris

Samuel Eto’o se verrait bien à Paris. L’attaquant camerounais, qui a un temps été proche de rejoindre la capitale lorsqu’il évoluait à Majorque (2000), ne désespère pas de porter le maillot bleu et rouge. La semaine dernière, au micro de BeIN Sports, l’attaquant de 33 ans avait clamé son amour du PSG et lâché un malicieux : « Nasser (Al-Khelaïfi, ndlr), si vous m’entendez ! » En fin de contrat en juin, Eto’o sera libre de s’engager où il le souhaite. Entendez dans un club qui sera en mesure de lui offrir des émoluments à la hauteur de ses attentes ainsi que du temps de jeu. Pour le premier critère, Paris en est capable. Pour le second, en revanche, rien n’est moins sûr.

Mourinho laisse la porte entrouverte

L’attrait des propriétaires qataris du PSG pour José Mourinho n’a jamais été caché. Mais la réticence de l’entraîneur portugais à diriger une équipe de Ligue 1 ainsi que son amour de la Premier League n’ont jamais permis aux patrons du PSG d’engager le « Special One ». « Dans le football, il ne faut jamais dire jamais, déclarait récemment Mourinho dans Luis Attaque sur RMC. Mais aujourd’hui, je suis très content à Chelsea. C’est un projet nouveau pour moi, on construit un nouveau Chelsea avec une nouvelle équipe. Je suis très content. Ma famille se sent bien ici donc pour le moment, je ne pense pas à un autre futur qu’ici. Mais j’aime le football et si un jour je ne suis plus à Chelsea, pourquoi pas entraîner le PSG. » Une porte laissée entrouverte qui ne doit pas déplaire aux Qataris.

A lire aussi :

>> Mourinho ébahit le foot français

>> PSG et Chelsea se chambrent sur Twitter

>> Mourinho et ses phrases cultes : le discours de la méthode

AA