RMC Sport

PSG: Malik Bentalha explique son interdiction de stade pour un fumigène face au Real

L'humoriste Malik Bentalha a été interdit de stade pour avoir brandi un fumigène allumé lors du match de Ligue des champions PSG-Real Madrid (3-0) en septembre. "Je me suis lâché", reconnaît-il jeudi au micro de RMC dans Team Duga.

Invité de Team Duga sur l'antenne de RMC, jeudi, l'humoriste Malik Bentalha a réagi à l'interdiction de stade qui lui a été infligée pour une durée de six mois par le tribunal correctionnel de Paris. Il avait été reconnu coupable d'avoir fait usage d'un fumigène allumé au Parc des Princes, le 18 septembre dernier durant la victoire convaincante du Paris Saint-Germain contre le Real Madrid (3-0) comptant pour la première journée de la Ligue des champions.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

"Je me suis lâché", a confirmé le comédien de 30 ans, qui explique avoir enfreint la législation sur l'utilisation des fumigènes dans les stades après le troisième but qui avait été inscrit en toute fin de rencontre par Thomas Meunier. "J'avais une cagoule", a pourtant ajouté Malik Bentalha, malgré tout identifié par les enquêteurs sur les bandes de la vidéosurveillance de l'enceinte parisienne.

>> Les podcasts de Team Duga

Il dénonce deux poids, deux mesures

Également condamné à payer une amende, dans le cadre d'une comparution en reconnaissance préalable de culpabilité, Malik Bentalha a par ailleurs exprimé une certaine amertume vis-à-vis de la sévérité de la sanction. "J'aimerais qu'ils mettent autant de sévérité à condamner les gens qui font des cris de singe ou qui jettent des bananes dans les stades", a-t-il déploré.

L'article L332-8 du code du sport prévoit une peine maximale de 15.000 euros d'amende, trois ans d'emprisonnement et une interdiction de stade et de ses abords pour l'introduction, la détention et l'usage de "fusées ou artifices de toute nature" dans une enceinte sportive.

JA