RMC Sport

PSG-Naples: comment Verratti a retrouvé la lumière

Marco Verratti sera l’un des éléments clé du PSG face au Napoli, ce mercredi en Ligue des champions (21h en direct sur RMC Sport). Après une saison minée par des douleurs aux adducteurs, le milieu de terrain italien est de retour au premier plan. Explications.

Des douleurs enfin disparues

Marco Verratti a traversé la saison dernière en serrant les dents. Le milieu de terrain du PSG a joué durant des mois avec d’importantes douleurs aux adducteurs, alternant les sorties décevantes sur le terrain et les séjours à l’infirmerie. Au point d’écourter son exercice dès le mois de mars et de se faire opérer début mai.

Une préparation estivale sur mesure

En l’absence de l’Italie à la Coupe du monde, il a suivi le sacre des Bleus dans son canapé. Et ça lui a permis de bien récupérer de son intervention. Après une longue période de vacances, l’ancien surdoué de Pescara a retrouvé le Camp des Loges en juillet. Pour s’astreindre à une préparation personnalisée. Le temps de perdre un peu de poids, de retrouver le rythme et d’être sûr de pouvoir jouer sans gêne. Après avoir participé au Trophée des champions contre Monaco (4-0), le "Petit Hibou" a été laissé à nouveau au repos jusqu’à mi-septembre et la réception de Saint-Etienne en Ligue 1 (4-0).

>> Cliquez ici pour vous abonner aux offres RMC Sport

Un nouveau schéma qui lui va bien

Habitué à évoluer dans un 4-3-3, en tant que milieu relayeur gauche, depuis son arrivée à Paris en 2012, Verratti découvre un autre schéma avec Thomas Tuchel. Et il semble lui convenir à merveille. Dans une position plus axiale et légèrement moins haute, aux côtés d’Adrien Rabiot, le n°6 exploite parfaitement ses qualités. Avec Neymar juste devant lui, il n’a plus besoin de porter le ballon pour casser les lignes. Il cherche d’ailleurs très souvent le Brésilien dans l’intervalle en première intention. Et consacre le reste de son énergie à presser et défendre. Tout en faisant admirer sa conversation de balle impressionnante, même lorsqu’il est sous pression.

Les bonnes ondes de Tuchel

A l’image de tout le vestiaire parisien, Marco Verratti est séduit par la personnalité et les méthodes de Thomas Tuchel. Un entraîneur protecteur, exigeant et avant tout proche de ses hommes. "On avait besoin d’un coach comme ça, a-t-il récemment confié dans Le Parisien. On se sent vivants, on se sent bien. Tuchel ne joue pas. On voit qu’il est content à l’entraînement (…) Venir à l’entraînement le visage fermé, ça ne marche pas. On a retrouvé le sourire, on l’avait un peu perdu." Et ça se ressent sur le terrain.

Une remise en question personnelle

C’est le principal reproche qui lui est adressé depuis son éclosion au plus haut niveau. Pétri de talent, Marco Verratti n’est pas encore parvenu à se hisser parmi les meilleurs joueurs du monde. Et ce serait la faute à son rythme de vie, pas vraiment adapté à l’exigence du monde professionnel. Sorties en boite, pizzas, cigarettes, des infos et des rumeurs plus ou moins solides circulent à son sujet dans la capitale. A ce stade de fumée, le feu n’est jamais loin. Mais c’est peut-être du passé. A force de rechuter physiquement, l’Italien sembla avoir pris conscience qu’il était temps de changer. A 25 ans, il assure être désormais parfaitement clean dans sa vie privée. "On parle beaucoup de mon hygiène de vie, mais je ne mène pas la vie qu’on me prête, at-il assuré au Parisien. Quand j’ai du temps libre, je profite de ma famille, de mes amis. Je ne sors pas tous les soirs". Sauf ceux où il y a match, comme ce mercredi face au Napoli en Ligue des champions (21h en direct sur RMC Sport). 

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur