RMC Sport

PSG-Naples: "Il ne faut pas dire que la Ligue 1 est notre problème", lâche Marquinhos

Capitaine du PSG ce mercredi face à Naples (2-2), Marquinhos a regretté la mauvaise première période de son équipe. Tout en réfutant l'excuse du faible niveau de la Ligue 1 dans la préparation de ce genre de matchs.

Intouchable en Ligue 1, avec dix victoires en dix matchs, le PSG est bien moins souverain en Ligue des champions. Après trois journées, il ne compte que quatre points et sa première période face à Naples (2-2), ce mercredi, a beaucoup inquiété. Pas assez impliqués, maladroits, pas justes techniquement, les Parisiens ont affiché leur visage des mauvais soirs, avant d'être sauvés par une frappe d'Angel Di Maria à la 93e. Marquinhos, capitaine hier, dresse un constat sans langue de bois.

"Je crois que tout le monde est clair sur la situation, assure le Brésilien. On a montré deux visages totalement différents en première et deuxième mi-temps. Il y a une première avec un niveau très, très bas. On n'arrivait pas à les presser, on n'arrivait pas à aller les chercher haut, à créer les occasions. Ça a beaucoup manqué. Tout était clair à la mi-temps, on s'est mis dans la tête qu'il fallait faire mieux. Le coach a fait de bons changements tactiques, ce qui nous a donné de la confiance."

"Notre problème, c'est nous-mêmes"

Pour expliquer ce manque d'intensité en première période, Marquinhos a réfuté l'hypothèse de la faiblesse de la Ligue 1 qui handicaperait Paris dans la préparation des grands matchs. "Il faut être costaud, les choses ne viendront pas facilement, lâche-t-il. Il faut que tu donnes le maximum. Il y avait un niveau au-dessus. Il ne faut pas dire que la Ligue 1, c'est notre problème. Notre problème, c'est nous-mêmes."

A lire aussi >> PSG-Naples: les murs ont tremblé... les coulisses de la contre-performance parisienne

AA avec S.De et M.Bo