RMC Sport

PSG: "On va manger notre merde", lâche Marquinhos

Sonné, Marquinhos, défenseur du PSG, avait du mal à trouver les mots à l’élimination inattendue des Parisiens face à Manchester United en 8es de finale de la Ligue des champions, mercredi. Le Brésilien attend des explications.

Au club depuis 2013, Marquinhos vient de vivre une nouvelle désillusion avec le PSG en Ligue des champions. Vainqueurs 0-2 en Angleterre à l’aller, les Parisiens se sont inclinés à domicile face à Manchester United (1-3), mercredi lors du 8e de finale retour. Une défaite au scénario complètement rocambolesque qui élimine le PSG pour la troisième année de suite avant les quarts de finale. Sonné par ce choc, le Brésilien cherche des explications.

"A un moment donné, il faut qu’on réfléchisse bien à ce qui ne va pas"

"Encore une fois, on se fait éliminer, a-t-il lâché. On avait tout entre nos mains et on n’a pas fait ce qu’il fallait. Mon analyse du match, c’est que le résultat n’est peut-être pas trop mérité. C’est une équipe qui est venue ici pour défendre, elle a attendu nos erreurs et c’est là qu’on a trop donné. Il n’y a rien à dire. Maintenant, tous les supporters sont dégoûtés. Comme on dit au Brésil, c’est le moment de manger de la merde et continuer à travailler. Tous les ans, c’est la même chose. A un moment donné, il faut qu’on s’arrête et qu’on réfléchisse bien à ce qui ne va pas."

>> Pour suivre la Ligue des champions, cliquez ici pour vous abonner aux offres RMC Sport

Une analyse posée de la part de l’ancien Romain, étincelant au match aller en Angleterre. Ce dernier a déjà vécu le remontada sur le terrain du FC Barcelone en 2016-17. Il était aussi de la défaite face au Real Madrid la saison dernière à ce même stade de la compétition. Aligné au milieu de terrain, il a moins pesé dans les débats qu’à Old Trafford. 

Mercredi, tout a été de travers pour les Parisiens qui ont offert trois buts sur un plateau à des Mancuniens pourtant largement diminués par les blessures et sans imagination dans le jeu. Romelu Lukaku (2e, 30e) et Marcus Rashford (90e+4) ont portant réalisé l’impensable alors que Juan Bernat avait momentanément égalisé (12e).

Nicolas Couet avec Loïc Briley