RMC Sport

PSG-Real: avec quel score le PSG peut-il se qualifier?

Battu 3-1 au match aller par le Real Madrid, le Paris Saint Germain n’a pas d’autre choix que de gagner ce soir au Parc des Princes. Et pas dans n’importe quelles conditions. Récapitulatif des scénarii possibles avant une soirée où il faudra marquer sans encaisser de but idéalement.

Deux buts. Depuis la rencontre du match aller disputée au stade Santiago Bernabeu, le PSG sait ce qui lui reste à faire. Remonter deux buts de retard face au double tenant du titre. Le scénario idéal serait de l’emporter 2 à 0. Les deux équipes seraient alors à égalité sur les deux rencontres (3-3 sur les deux matchs), mais Paris se qualifierait grâce au but inscrit à l’extérieur par Adrien Rabiot le 14 février dernier. Un scénario à la portée des Parisiens selon Thiago Motta. Problème, cette saison en Ligue des champions, le Real a toujours inscrit au moins un but par match. Cristiano Ronaldo est même le meilleur buteur de la compétition avec 11 buts marqués. Mais même dans le cas où Paris encaisserait un but, la qualification serait encore possible.

3-1 direction prolongation

Si les joueurs d’Unai Emery parviennent à inverser le score final du match aller au terme des 90 minutes, les spectateurs du Parc des Princes auront droit à trente minutes de prolongations supplémentaires. Les Parisiens devront alors soit marquer sans encaisser de but dans cette période supplémentaire, soit attendre le verdict des tirs au buts. Dans l’histoire de la Ligue des champions, 28 rencontres ont nécessité une prolongation. A ce jour, douze confrontations ont désigné leur vainqueur avant la séance des tirs au but, dont cinq huitièmes de finale. Les seize autres duels ont livré leur verdict aux tirs au but. Mais ils pourraient tout simplement s'abstenir d'un tel suspense. Avec un score de 4-1, les joueurs de la capitale seraient alors assurés de rejoindre les quarts de finale, c'était le scenario du fameux PSG-Real de 93.

Ne pas encaisser plus d’un but si possible

Si le Real arrive à marquer plus d’un but à Alphonse Areola, la tâche du PSG en sera plus ardue, mais pas insurmontable. Dans ce cas-là, il faudra que les coéquipiers de Dani Alves s’imposent par trois buts d’écart. On assisterait alors à un mach fou mais personne ne s'en plaindrait. Si Paris parvenait à l’emporter 5-2 ou 6-3, il serait qualifié sur l’ensemble des deux rencontres. Dans son histoire, le PSG s’est qualifié lors des deux matchs à élimination directe européens qu’il a eu à disputer, avec un retard de deux buts après le match aller. C’était en 1993 contre Galatasaray (défaite 4-2 à l’aller) et face au … Real Madrid (défaite 3-1 à l’aller déjà). Pour rappel, après sa défaite du match aller, le PSG conserve 33% de chances de se qualifier au match retour.

Le PSG qualifié si :

- victoire par deux buts d'écart sans encaisser de but (2-0)

- victoire par trois buts d'écart s'il encaisse un seul but (4-1) 

- victoire par trois buts d'écart s'il encaisse plus d'un but (5-2; 6-3)

Le PSG en prolongations si :

- victoire 3-1 à la fin du temps règlementaire.

G Monnot