RMC Sport

PSG: Tuchel hésite toujours entre Herrera et Paredes, entraînement normal pour Mbappé

Les enseignements de l'entraînement de lundi soir à Faro, avant le quart de finale de Ligue des champions mercredi face à l'Atalanta.

Au fur et à mesure que le choc se rapproche, la tension monte et les joueurs du PSG rentrent dans le vif du sujet. A 48 heures du quart de finale de Ligue des champions mercredi face à l'Atalanta (un match à suivre en exclusivité sur RMC Sport, abonnez-vous par ici), les joueurs parisiens ont vécu un entraînement très tactique. Avant l’opposition, Tuchel s'est armé d'un paperboard au centre du terrain pour se faire comprendre. Zoumana Camara et Zsot Low, eux, ont beaucoup discuté avec les joueurs pendant le temps de pause.

La bonne nouvelle concerne Kylian Mbappé. l'attaquant français a effectué toute la séance avec le groupe, sans exercices individuels, contrairement à Layvin Kurzawa. Échauffement, étirement effectué après une trentaine de minutes en salle. Puis Toro et une opposition, que le numéro 7 du PSG a joué normalement. 

Neymar très axial presque comme un numéro 10

Cette fois-ci, pas de Ander Herrera du côté des titulaires, c’est Leandro Paredes qui a été aligné. Le groupe a une nouvelle fois travaillé les contre-attaques et les transitions offensif, avec un Neymar très axial durant la séance, derrière Sarabia et Icardi, presque comme un numéro 10. Les deux attaquants partant des côtes pour venir repiquer et faire leurs appels dans l’axe.

Thomas Tuchel a souhaité voir son équipe repartir de derrière, sans user de ballons longs.

Les titulaires durant l’opposition du jour dans une sorte de 4-4-2 en losange : Navas - Kehrer, Thiago Silva, Kimpembe, Bernat - Marquinhos, Paredes, Gueye - Neymar, Sarabia, Icardi. Avec Mbappe et Choupo-Moting qui venait régulièrement prendre la place de Sarabia et Icardi. 

Thomas Tuchel a ensuite fait entrer Draxler et Herrera avec les titulaires, à la place de Gueye et Paredes. Toujours une hésitation entre Herrera et Paredes si l’on en croit l’entraînement du jour. 

Le tout sous l'oeil de Leonardo et Jean-Claude Blanc au bord du terrain. 

Loïc Tanzi (à Faro)