RMC Sport

Real-Galatasaray: le festival de Rodrygo et Benzema en vidéo

Grâce notamment à un triplé de son jeune ailier brésilien Rodrygo, le Real Madrid n'a fait qu'une bouchée de Galatasaray ce mercredi (6-0) en Ligue des champions. Les huitièmes de finale se rapprochent pour les joueurs de Zinedine Zidane.

Trois buts, une passe décisive. Difficile de faire mieux pour un deuxième match de Ligue des champions. Deux semaines après des débuts convaincants sur la pelouse de Galatasaray (1-0), Rodrygo a livré un récital face aux Turcs (6-0), ce mercredi, à l’occasion de la quatrième journée de la phase de groupes de la Ligue des champions. Porté par son jeune ailier brésilien de 18 ans, le Real Madrid a fait un pas important vers la qualification pour les huitièmes de finale.

S’ils pointent à cinq longueurs du PSG, tombeur dans le même temps du Club Bruges (1-0), les Merengues sont solidement accrochés à la deuxième place avec cinq points d’avance sur Bruges et six sur Galatasaray. S’ils avaient été ballottés il y a quinze jours en Turquie, les hommes de Zinedine Zidane ont cette fois-ci affiché bien plus de maîtrise. En particulier en première période. Il ne leur a fallu qu’un quart d’heure pour ouvrir le score, faire le break et assommer leurs adversaires.

Rodrygo intenable

Une nouvelle fois préféré à son compatriote Vinicius Junior, Rodrygo a ouvert le score dès la 4e à la réception d’un centre de Marcelo. Trouvé dans la surface, l’ancien de Santos a mystifié Mario Lemina avant d’ajuster Fernando Muslera du gauche. Il a remis ça de la tête à la 7e sur un nouveau service de Marcelo. Une faute de Steven Nzonzi sur Toni Kroos a ensuite permis à Sergio Ramos d’enfoncer Galatasaray d'une panenka (14e).

Largement supérieurs à des Turcs sans inspiration, les locaux ont poursuivi leur festival juste avant la pause avec un caviar de Rodrygo pour Karim Benzema (45e), devenu au passage le deuxième joueur de l'histoire à avoir marqué au moins un but lors de 15 saisons consécutives en Ligue des champions après Lionel Messi. Seule ombre au tableau pour le Real lors du premier acte: la sortie de Marcelo. Visiblement touché, le Brésilien a cédé sa place à Ferland Mendy dès la 42e. Zidane, lui, regrettera sans doute d’avoir vu ses joueurs quelque peu baisser le pied en seconde période.

Benzema dans l'histoire

Avec plus de précision et d’abnégation, le Real aurait pu un peu plus soigner sa différence de buts. Volontaire mais pas suffisamment tranchant dans le dernier geste, Eden Hazard a notamment manqué l'occasion de débloquer un compteur toujours figé à un petit but cette saison. Une partie du Santiago-Bernabéu l’a malgré tout applaudi à sa sortie à la 68e. Lancé à la place du Belge, Isco a bien failli trouver la faille sur son premier ballon, mais Muslera a détourné sa tête sur corner (69e).

C'est finalement Benzema qui s'est offert le cinquième but de la soirée en reprenant de près un centre de Dani Carvajal (81e). Avec 50 buts dans la compétition, le voilà désormais installé au troisième rang des meilleurs buteurs du Real en Ligue des champions devant Alfredo Di Stefano (49). Seuls Cristiano Ronaldo (105) et Raul (66) ont fait mieux sous le maillot merengue. Mais l'homme de la soirée restera Rodrygo. A la conclusion d'un joli une-deux mené avec Benzema, il s'est offert un triplé et conclu en beauté la très belle partie du Real.

>> La Ligue des champions est à suivre en exclusivité sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abonner à nos offres

RR