RMC Sport

Real Madrid-Manchester City: Ramos veut "frapper un grand coup"

Sergio Ramos a tenu un discours incisif et mobilisateur, ce mardi, à la veille du 8e de finale aller de Ligue des champions entre le Real Madrid et Manchester City (en exclusivité sur RMC Sport). Le capitaine des Merengue attend de ses partenaires qu’ils se fassent respecter à Bernabeu.

Le Real Madrid ne sera pas favori à l’heure d’aborder son 8e de finale de la Ligue des champions. Et c’est assez rare pour être signalé. Face au Manchester City de Pep Guardiola, les Merengue n’ont pas vraiment les faveurs des pronostics. Mais Sergio Ramos s’en moque pas mal. A la veille du match aller, le capitaine de la Maison Blanche s’est présenté gonflé à bloc en conférence de presse.

Au moment d’évoquer ce choc attendu par toute l’Europe (à suivre en exclusivité sur RMC Sport), le défenseur espagnol a montré les muscles. Et fait passer un message très clair à ses partenaires: hors de question de baisser les yeux dans leur jardin. Le club aux treize Ligue des champions (un record) a une légende à défendre.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour voir Real Madrid-Manchester City et tous les 8es de finale de la Ligue des champions

"C’est dans les moments difficiles qu’on voit les hommes"

"La grandeur de ce club est de se repartir à zéro chaque année. On ne peut pas se contenter de ce qu’on a déjà accompli, a expliqué Ramos. On va donner de l’importance à ce moment, mais on ne peut pas avoir peur d’être éliminés, malgré le respect qu’on a pour l’équipe en face de nous."

Alors que le Real, 2e de Liga derrière le Barça, n’a gagné qu’un seul de ses quatre derniers matchs (toutes compétitions confondues), le taulier de 33 ans attend une réaction d’orgueil de ses partenaires. "Lorsque les résultats ne sont pas là, c’est facile de parler mais on veut parler sur le terrain. On veut frapper un grand coup. On n’a pas le temps de se lamenter dans ce moment délicat de la saison. On travaille avec cette mentalité (…) C’est dans les moments difficiles qu’on voit les hommes. Il est temps de parler sur le terrain."

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur