RMC Sport

Revue de presse : le Real encensé, Guardiola ménagé

Cristiano Ronaldo et Xabi Alonso

Cristiano Ronaldo et Xabi Alonso - -

Après la fessée infligée par le Real au Bayern (4-0), les journaux européens ont largement salué la grosse perf des Madrilènes. La presse allemande, elle, n’a pas enfoncé Guardiola tandis que les Anglais en ont profité pour chambrer Mourinho.

Guardiola divise la presse allemande

Au lendemain de la claque reçue à domicile face au Real Madrid (0-4) en demi-finale retour de la Ligue des Champions, Josep Guardiola pouvait s’attendre à une déferlante de critiques de la part de la presse allemande. Mais dans l’ensemble, le coach du Bayern s’en sort bien ce mercredi matin. En Une de son site, Bild s’attarde sur la défaite collective mais souligne avant tout la victoire madrilène en titrant : « le Bayern échoue face à une grande équipe ». Der Tagesspiegel a, lui, vu « un clone du Barça à la place du Bayern » (étrillé l’an passé par les Bavarois au même stade de la compétition), sans taper directement sur Guardiola. En revanche, Focus met en exergue cinq erreurs du coach bavarois, comme l’absence de plan de jeu de rechange ou la mauvaise gestion de l’effectif. Mais la première critique concerne le titre de champion d’Allemagne obtenu le 25 mars dernier. Guardiola « a trop répété que la saison était terminée. Les joueurs entendaient tout le temps que le championnat était terminé. Maintenant, la Ligue des champions l’est aussi » ajoute Focus, sous-entendant que tout le monde au Bayern s’est relâché.

La presse espagnole dithyrambique

De son côté, la presse espagnole a largement de quoi s’enflammer ce mercredi. Marca ne tarit pas d’éloges envers « son » Real. Le quotidien madrilène n’a vu « que des Blancs » sur la pelouse de l’Allianz Arena. Les deux buteurs du match, Cristiano Ronaldo et Sergio Ramos, sont en vedette. La presse ibère s’attarde également sur le record de buts en Ligue des champions de Cristiano Ronaldo (16). Ramos est lui qualifié « d’incommensurable ». AS titre quant à lui : « Rummenigge avait raison, Munich a brûlé ». Mundo Deportivo parle de « naufrage » et précise, comme Sport, que le Real « a écrasé le Bayern… de Pep (Guardiola)».

L'Italie rend hommage à Ancelotti

En Italie, le duel opposant Ancelotti à Guardiola a largement tourné en faveur de l’entraîneur madrilène. La Gazzetta dello Sport titre « Ancelotti humilie Guardiola ». La Corriere dello Sport n’hésite pas à dire que le Real a donné « une leçon de football » au Bayern. Les deux quotidiens italiens s’accordent à dire que c’est une « victoire réelle sur le plan physique, tactique et technique. » La Gazzetta en rajoute une couche en estimant que cette défaite allemande est la « pire claque de la carrière de Guardiola ».

L'Angleterre chambre Mourinho

L’Angleterre souligne le temps que le Real a mis pour enfin retrouver la finale de la Ligue des champions. Le Times fait le bilan de ces longues années de disette européenne. « Le Real aura attendu 12 ans. Ils ont vu passer 11 entraîneurs, ils ont dépensé 905M£ pour s’attacher des grands joueurs. Eux qui ont été obsédés, consumés par cette Ligue des champions, retrouvent le cap ». The Independent ne s’empêche pas de faire un lien avec José Mourinho qui n’a jamais réussi avec le Real en coupe d’Europe. « Trois fois Mourinho a emmené le Real Madrid en demi-finale, trois fois il a échoué, dont une fois contre le Bayern l’an passé. S’il veut devenir le premier entraîneur à gagner trois Ligue des champions avec trois clubs différents, il devra battre le Real ». Parce que si Mourinho est l’ancien entraîneur madrilène, il est surtout le futur potentiel adversaire des Merengue en cas de victoire contre l’Atlético ce mercredi.

A lire aussi :

>> En vidéo - Bayern Munich-Real Madrid : la claque de Ribéry sur Carvajal

>> Riolo : « Le Real met le champion K.O… »

>> Demba Ba, la gâchette de luxe des Blues

La rédaction