RMC Sport

Riolo : « Enorme PSG ! »

-

- - -

Retour sur la qualification du PSG pour les quarts de finale de la Ligue des champions après son match nul à Chelsea (2-2 ap) !

« Le PSG débute comme annoncé, avec Pastore en 10, libre. L’option qu’il fallait. Petit coup tactique de Mourinho avec Ramires à droite pour bosser sur le côté gauche du PSG.

C’est tout de suite intense et Paris débute bien. Les contacts sont chauds et il vaut mieux être à l’aise techniquement pour sortir des marquages serrés. Faire monter la dimension combat, c’est ce que recherchent les Blues. Ils sont à l’aise avec ça. Le PSG essaye de poser, de garder la possession. Motta, Verratti, Pastore sont là pour ça.

En 20 minutes, le PSG montre plus dans l’implication collective que l’an passé sur tout le match. Le seul bémol, c’est Ibra, trop absent.

Les séquences de possession que le PSG tente de mettre en place ne perturbent pas Chelsea. A l’aise en descendant un peu son bloc, capable de bien ressortir, les Blues sont tranquilles.

Le premier tournant, c’est le carton rouge d’Ibra. Une cata. On reparlera évidemment encore de la prestation de cette « star » dans un match important.

A 11 contre 10, la gestion du match s’annonce plus simple pour Chelsea. Paris passe en 4-3-2. Ne pas jouer le match, le rendre âpre, Chelsea sait faire. Ce genre de match se joue beaucoup dans le contrôle, la maîtrise de soi, les Blues font ça mieux que personne.

Paris doit se remettre de ce fait de jeu, mais n’arrive plus à enchaîner trois passes. Chelsea est un bloc avec un seul homme libre et dangereux, Hazard.

Le PSG fait beaucoup de fautes, des grossières. Attendre la pause et se calmer, c’est la seule mission possible pour un PSG dépassé en fin de première période. En 45 minutes, Paris n’est entré qu’une fois dans la surface adverse !!

Que faire en seconde période ? Ne rien changer ? Ça me paraît difficile. Chelsea peut endormir encore plus le match, ne jamais trop se livrer, continuer à pourrir l’atmosphère. Que ça passe ou pas, à mon sens Blanc doit tenter un truc. Lavezzi pour Matuidi ? Il doit montrer à Mourinho quelque chose, bluffer, ne pas subir. Ne pas attendre la fin du match, sinon ça ne serait plus une surprise.

Le PSG revient avec le même 10. Tandis que Chelsea change. Willian remplace Oscar bien nerveux. Mourinho anticipe un 2e carton jaune pour Oscar. Fabregas est maintenant derrière Costa, Ramires dans l’axe, Willian à droite. Chelsea prend possession du ballon, l’ambiance est retombée, le PSG recule et attend. Les premières minutes ne sont pas rassurantes.

Le PSG ne fait rien. Pire, il semble incapable de faire quoi que ce soit. Les Blues gèrent parfaitement le match. Il faudrait un fait de jeu, un corner pour que l’exploit du PSG prenne forme, mais on en est très loin dans cette seconde période.

Sur une action énorme du duo Verratti/Pastore, Cavani s’offre une occasion inespérée. Il paraît que même à 11, il y en aurait eu 3. A 10 c’est combien ? Après ça en tout cas, ça en fait une en moins.

L’occasion du PSG a fait du bien à l’équipe. C’est comme si elle avait senti que c’était encore possible. Paris est alors dans une bonne période. On attend un mouvement du banc, un changement, un apport. Tout lâcher, ne pas avoir de regrets et chouiner sur le carton rouge d’Ibra.

Le PSG joue bien et fait reculer Chelsea. Hazard et Costa ne voient plus un ballon. Diego Costa qui s’en tire vraiment très bien de pas prendre plus qu’un jaune pour une faute terrible.

On se prépare à analyser le match à travers l’arbitre. Le PSG floué ? En Angleterre, on parlera du peno pas donné, du rouge pour David Luiz, pour Verratti… On passe à autre chose ? Oui, c’est mieux.

C’est Chelsea qui enferme le match dans la pourriture. Mourinho adore ça. Et ça allume pile au moment où le PSG reprenait le match en main. Un hasard ? Non.

Mourinho, il faut le punir par le jeu ! Sinon, il ne vous laisse que des regrets.

80è minute, Blanc change son équipe. Trop tard, évidemment. Juste avant, sur corner, Cahill marque. C’est Chelsea ça ! C’est crade, mais ça passe.

Matuidi et Verratti sortent pour Lavezzi et Rabiot.

Chelsea termine avec son bloc très bas. C’est un risque. Sur corner, à la 86e, David Luiz égalise ! Le PSG termine de façon héroïque. La prolongation est là ! Paris la mérite, c’est un minimum !

Il faut jouer 30 minutes de plus à 10. Pourquoi Motta, le moins bon des trois au milieu est resté ? Etonnant.

Pour débuter la prolongation, Mourinho passe à deux pointes avec Drogba en plus du voyou Costa.

Allez Blanc !!!! Fais quelque chose, n’attend pas que Mourinho fasse un truc pour répondre. Ne subit pas les évènements.

Avec plus de poids devant, Chelsea attaque, obtient des coups de pied arrêtés. Sur une balle en l’air, Silva fait main dans la surface. Péno et 2/1 pour Chelsea ! Les Blues ne sont vraiment pas beaux, mais ils vont chercher la victoire !

Le PSG est physiquement au bout, le collectif est en miettes. Seul Pastore est finalement à la hauteur offensivement. Il tente, il a la classe, il n’y a que lui !

Il ne reste qu’un miracle au PSG tellement les joueurs sont cramés !

Il reste 6 minutes quand Paris obtient un corner. Une occasion énorme. Et le but dingue de Thiago Silva ! Une tête lobée. Courtois est lobé ? Oui, c’est vrai !!

C’est mérité, tellement mérité. Ça ne veut pas toujours dire grand-chose en foot. Le cynisme triomphe souvent, mais sur les deux matches, le PSG doit passer. Cinq minutes et tenir, s’arracher. En rentrant Van der Wiel à droite, Marquinhos passe dans l’axe, David Luiz avance ! Ça c’est un changement qui sert l’équipe !

Chelsea n’y arrivera pas, c’est fini. A 10, le PSG est allé se qualifier à Chelsea, c’est très beau ! »