RMC Sport

Riolo : « L’OM totalement dépassé… »

-

- - -

Retour sur la défaite de l’OM 3-0 face au Borussia Dortmund…

Rarement l’OM a disputé un match de Coupe d’Europe en étant donné perdant à 95%. Les 5% restant étant à ranger dans le fameux « en foot tout est possible ». Cette opinion a beau être logique, elle n’en demeure pas moins navrante, preuve d’un foot français qui régresse.En première période, la supériorité du BVB est claire mais pas écrasante. Reste que Dortmund fait tout mieux que l’OM. Technique, vitesse, tactique. Pour Marseille, il reste le courage, la résistance.

Et d’ailleurs, dans le jeu « placé », le bloc marseillais tient le coup. C’est au moment des pertes de balles, souvent dues, à un bon pressing, que le BVB est dangereux. Le but vient d’un contre. Une sorte de folle échappée. En quelques secondes, les Allemands se sont retrouvés à jouer un 6 contre 3 !

Dortmund, ce n’est pas forcément un jeu de possession, mais plus un gros pressing par phases et une exploitation rapide et technique de la récupération du ballon. Dans cette première période, on aura aussi noté qu’Aubameyang ex star de L1 n’est qu’un adjoint au BVB…

A 0-1 à la pause, l’OM n’est toutefois pas complètement cuit. Mais dès le début de la seconde période, on comprend vite les limites du « en foot tout est possible ». L’OM n’existe plus et est vite totalement dépassé. Sans forcer, juste au talent, le BVB domine tranquillement. Petit à petit, l’OM disparaît. Mais où est Payet ? Combien de bêtises on va encore devoir supporter au sujet de joueurs dans son genre. Où sont ces joueurs qu’on nous vend comme des cracks ? Mais quand va-t-on ouvrir les yeux ? Le phénomène Imbula ? La Imbula dépendance ? Franchement, vraiment, j’insiste, ça me fait de la peine pour les supporters de l’OM, toutes ces salades qu’on leur raconte. Doit-on parler de Baup qui lance un défensif à la place d’un offensif à 0/2 ? Il fallait préserver le groupe pour le choc de dimanche ? En L1, on préserve, on ne joue pas, on s’économise. On pense toujours à être en forme pour le match d’après, jamais pour celui qu’on joue ! On a vu Jordan Ayew aussi. Une nouvelle coupe de cheveux ridicule. On a le droit d’être aussi médiocre et de frimer autant sur un terrain ? Baup qui lance des jeunes en LDC, c’est normal ? Ils ont regardé, observé, compris que même à 3/0, le BVB n’a pas géré mais a continué à être généreux ? A 0-1 à la pause, l’OM n’est toutefois pas complètement cuit. Mais dès le début de la seconde période, on comprend vite les limites du « en foot tout est possible ». L’OM n’existe plus et est vite totalement dépassé. Sans forcer, juste au talent, le BVB domine tranquillement. Petit à petit, l’OM disparaît. Mais où est Payet ? Combien de bêtises on va encore devoir supporter au sujet de joueurs dans son genre. Où sont ces joueurs qu’on nous vend comme des cracks ? Mais quand va-t-on ouvrir les yeux ? Le phénomène Imbula ? La Imbula dépendance ? Franchement, vraiment, j’insiste, ça me fait de la peine pour les supporters de l’OM, toutes ces salades qu’on leur raconte.
Doit-on parler de Baup qui lance un défensif à la place d’un offensif à 0/2 ? Il fallait préserver le groupe pour le choc de dimanche ? En L1, on préserve, on ne joue pas, on s’économise. On pense toujours à être en forme pour le match d’après, jamais pour celui qu’on joue !On a vu Jordan Ayew aussi. Une nouvelle coupe de cheveux ridicule. On a le droit d’être aussi médiocre et de frimer autant sur un terrain ? Baup qui lance des jeunes en LDC, c’est normal ? Ils ont regardé, observé, compris que même à 3/0, le BVB n’a pas géré mais a continué à être généreux ? L’OM devait perdre à Dortmund, ok, on le savait. Le BVB est plus fort, c’est vrai. Plus riche aussi. Toutes les excuses sont recevables. Mais en aucun cas, l’OM ne pouvait se permettre de passer pour une équipe de guignols allant se faire fesser sans rien dire. Les supporters du club, l’histoire de ce club ne méritent pas ça…

A lire aussi : >> Dortmund-OM : trois classes d'écart >> En vidéo : Özil et Arsenal s'amusent avec Naples >> Les notes des Marseillais

Daniel Riolo