RMC Sport

Riolo: "Le PSG débute doucement"

-

- - -

Retour sur la victoire du PSG face à Malmö (2-0) lors de la première journée de Ligue des champions.

On attendait mieux des débuts du PSG en Ligue des champions. Le maillot « events » sur le dos, Paris démarre en trombe avec un but d’entrée puis ne fait plus grand chose de bien. Il y a la possession, la récupération est rapide et efficace, mais l’utilisation du ballon est très moyenne.

Di Maria a marqué, mais, ensuite, a été plutôt confus dans ses choix. Cavani transparent et Ibra insupportable. Face à une équipe aussi faible, Paris doit faire mieux, c’est incontestable. Le PSG utilise désormais souvent les longs ballons, mais avec un Ibra absent dans l’axe, c’est plus compliqué.

Di Maria, tout en étant très actif, déçoit quand il tire les corners. Son positionnement laisse également perplexe. Est-il à sa meilleure place à droite ? Malgré ces questions, c’est l’un des meilleurs. 1-0 à la pause, il y a encore la place d’aller gonfler le score.

Ce n’est pas vraiment le sens de la seconde période. On voit de plus en plus l’équipe suédoise. Approximatifs, les Parisiens invitent même Malmö à ne pas être un simple spectateur du match. Reste que l’écart est trop grand pour que le PSG, même dans un soir moyen, ne s’impose pas avec confort. Toujours bien placé, Cavani marque son cinquième but sur les trois derniers matches. 

A la 75e, Ibra sort. C’est donc possible. Tant mieux, il n’a rien apporté. Pastore, Cavani, Di Maria, le trio me plaît beaucoup. Sur le banc, signalons la présence de Marquinhos. Ce soir, Aurier n’était pas là et c’est Van der Wiel qui a joué. Le jeune Brésilien est donc loin dans la hiérarchie du club. J’avoue ne pas comprendre.

Un coup d’œil ailleurs et je vois les deux équipes de Manchester qui perdent. United battu par le PSV et City battu à domicile par la Juve, à la rue dans son championnat. La Premier League où quand abondance de biens finit par nuire… A force de se regarder, on ne voit rien d’autre, on s’enferme. Sinon, le PSG est resté sur ce 2-0. Un début réussi, sans plus…

Daniel Riolo Journaliste