RMC Sport

Slavia-Inter: le VAR annule un but italien... pour accorder un penalty aux Tchèques

Lors de leur défaite face à l'Inter (1-3), les Tchèques du Slavia Prague ont pu égaliser en première période grâce à un penalty accordé par le VAR... alors qu'un deuxième but italien venait d'être marqué par Romelu Lukaku.

D'une certaine manière, l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) a une nouvelle fois été décisive. Ce mercredi soir en Ligue des champions sur la pelouse du Slavia Prague, l'Inter, vainqueur de cette rencontre (1-3), a cru inscrire le but du break à la 34e minute de jeu. Une bévue du défenseur tchèque Michal Frydrych a permis à Lautaro Martinez, auteur de l'ouverture du score à la 19e minute, d'offrir sur un plateau le 2-0 à son partenaire d'attaque Romelu Lukaku.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Mais pendant que les Nerazzuri fêtaient ce deuxième but, l'arbitre polonais Szymon Marciniak a été appelé par ses collègues du VAR et s'est rendu au bord de la pelouse pour consulter l'écran de contrôle de l'assistance vidéo.

-
- © -

Presque trois minutes entre la faute et le penalty

L'arbitre n'a pas seulement vérifié si le but était valable, mais a analysé une faute commise au début de l'action... dans la surface de l'Inter. Environ 25 secondes avant le but de Romelu Lukaku, une action tchèque avait été interrompue après une grosse charge de Stefan de Vrij sur l'attaquant nigérian Peter Olayinka. Ce dernier s'était effondré, avait réclamé une faute, mais l'arbitre avait laissé jouer et l'Inter avait dégagé loin devant.

Après vérification des images de ce contact entre Stefan de Vrij et Peter Olayinka, l'arbitre a décidé d'annuler le but et d'accorder un penalty au Slavia Prague. Le capitaine tchèque Tomas Soucek s'est chargé de le tirer et de prendre à contre-pied Samir Handanovic pour remettre les deux équipes à égalité. L'égalisation est ainsi survenue à la 37e, soit près de trois minutes après la faute commise et le but italien annulé.

L'Inter a finalement réussi à s'imposer grâce à deux buts tardifs, l'un de Romelu Lukaku (81e) et l'autre de Lautaro Martinez (88e). Ce résultat permet aux hommes d'Antonio Conte de conserver leur deuxième place du groupe F, à égalité de points avec le Borussia Dortmund qui est troisième et s'est incliné contre le FC Barcelone (3-1).

JA