RMC Sport

Tellement prévisible…

-

- - -

L’Olympique Lyonnais a une nouvelle fois été largement dominé par le Real Madrid ce mercredi à Gerland (0-2) lors de la 4e journée de Ligue des champions. Les Gones devront lutter jusqu’au bout pour arracher leur billet pour les 8e de finale. Avec 12 points, les partenaires de Karim Benzema ne se posent plus la question.

Les Lyonnais ne sont plus invaincus à domicile face au Real Madrid. Ce mercredi à Gerland, un doublé de Cristiano Ronaldo (24e, 69e sp) a offert un succès logique aux leaders du championnat espagnol qui signent, au passage, leur 9e victoire d’affilée toutes compétitions confondues. Avec ce deuxième revers en quinze jours face aux partenaires de Lassana Diarra, titulaire sur le côté droit et excellent, l’équipe de Rémi Garde se complique sérieusement la tâche dans la course aux 8e de finale. Troisième du groupe D à trois points de l’Ajax, facile vainqueur de Zagreb (4-0), l’OL devra s’imposer dans 15 jours face aux Bataves, sous peine de compromettre sérieusement ses chances de qualification. Les Gones, la plupart du temps hors sujet, devront surtout se montrer plus convaincants ce qui, au vu de leur prestation, ne semble pas difficile...

Au match aller (4-0), Bernard Lacombe, le conseiller du président Aulas, avait eu l’impression de voir « des séniors face à des cadets ». En dépit de deux belles victoires contre Saint-Etienne, le pauvre dirigeant rhodanien a vite compris que ses joueurs ne se sont pas métamorphosés en deux semaines. C’est même un miracle si l’OL rentre aux vestiaires à la pause avec un seul but de retard. Dépassés dans tous les secteurs de jeu, les Lyonnais ont souvent ressemblés à des plots. Les Madrilènes n’en demandaient pas tant.« Il y a eu de l’impuissance en début de match, reconnaît Gonalons. Les Madrilènes ont exercé un énorme pressing. On ne trouvait pas de solution. On n’avait pas d’autre choix que de balancer le ballon. »

Ronaldo, l’autre bourreau des Lyonnais

Si les Merengue ouvrent le score sur un coup franc sublime de Cristiano Ronaldo (1-0, 24e), on ne compte pas les situations brûlantes devant les buts d’Hugo Lloris. Alors que les Gones éprouvent les pires difficultés à enchaîner quatre passes de suite, Benzema (10e, 32e, 58e), Özil (44e), Ronaldo (64e), peut-être trop faciles, butent sur le portier international. Bien servi par Gomis, Gourcuff, d’une belle frappe, offre néanmoins une occasion à Casillas de briller avant la pause (45e+1). C’est maigrichon et surtout insuffisant face à une équipe madrilène qui maîtrise son sujet comme si elle était à l’entraînement. Une faute de Dabo sur Ronaldo permet au Portugais, sur pénalty, de ruiner définitivement les espoirs lyonnais (69e, 0-2). Benzema, percutant bien que maladroit, peut laisser sa place à Higuain. Leur billet pour les 8e de finale en poche, José Mourinho et ses hommes n’ont rien à craindre de cet OL-là. On attend une toute autre performance face à l’Ajax puis sur la pelouse du Dinamo Zagreb ces prochaines semaines. Sinon…