RMC Sport

Tottenham: selon Pochettino, les dirigeants de la Juve "ont mis la pression sur l’arbitre" dans le tunnel

Mauricio Pochettino

Mauricio Pochettino - AFP

Battu et éliminé en 8es de finale de la Ligue des champions par la Juventus Turin mercredi soir à domicile (1-2), Tottenham a vécu une grosse désillusion après le nul arraché à l’aller en Italie (2-2). Pour l’entraîneur londonien, la pression mise sur l’arbitre par les dirigeants turinois a eu un effet certain.

Voilà une sortie médiatique assez étonnante, voire mystérieuse. Quarante-huit heures après l’élimination de son club par la Juventus Turin au terme d’un match sans polémique arbitrale, Mauricio Pochettino, l’entraîneur de Tottenham, a regretté l’attitude des dirigeants turinois vis-à-vis de l’arbitre de ce 8e de finale retour, le Polonais Szymon Marciniak.

Selon le technicien argentin, Andrea Agnelli, président de la Juventus, et Giuseppe Marotta, directeur général du club italien, auraient instillé une forme de pression avant, pendant et après le match en restant ostensiblement dans le tunnel menant au terrain.

"Le propriétaire est resté dans le couloir, dans le tunnel, avant ou pendant la partie. C'est un club avec cette culture de tout faire pour aider l'équipe. Avant le match, c'était Agnelli, après c'était Agnelli, Marotta. J'ai vu à la mi-temps comment ils ont mis la pression sur l'arbitre. Je crois que ces détails peuvent aider le club."

"La Juventus a l'habitude de gagner, de mettre la pression sur l'arbitre"

Alors que certaines décisions arbitrales ont dû le contrarier (sans que l’on sache lesquelles), Pochettino estime surtout que l’état d’esprit des Italiens était le bon pour un match de cette importance. Quelle que soit la méthode utilisée: "Certaines compétitions demandent ces petits détails. Et je pense que la Juventus est une spécialiste parce qu'elle a l'habitude de gagner, de mettre la pression sur l'arbitre. C'est une énorme leçon à retenir non seulement sur le terrain, mais aussi hors du terrain. Quand tu dois gagner, tu as besoin de l'aide de tout le monde." Des déclarations probablement volontairement énigmatiques, pour éviter de risquer une quelconque sanction.

JMD (avec AFP)