RMC Sport

Toulalan : « Notre jeunesse peut être un atout »

Jérémy Toulalan

Jérémy Toulalan - AFP

Malgré un début de saison complètement raté et le départ de ses stars, l’AS Monaco espère faire bonne figure en Ligue des champions. Avant le 1er match face au Bayer Leverkusen, mardi au stade Louis II, Jérémy Toulalan mise sur la jeunesse monégasque pour retrouver le sourire.

Jérémy, sur le papier, la rencontre entre le leader de Bundesliga et l’avant-dernier de Ligue 1 s’annonce déséquilibrée. Comment nous convaincre qu’elle ne le sera pas ?

C’est une autre compétition et on la débute. Il y a pas mal de jeunesse dans notre équipe. Je pense que cela peut être un atout. Il y a de l’insouciance, cela peut nous apporter un peu de fraîcheur. Nous, les anciens, on va essayer de cadrer certaines choses. Tout n’a pas été mauvais depuis le début de la saison même si les résultats ne sont pas là. On l’a vu à Lyon (défaite 2-1). On a peut-être eu moins la possession de la balle mais on a eu plus d’occasions que les Lyonnais. Leur victoire n’est pas méritée. On n’a disputé que cinq journées. C’est tôt.

N’êtes-vous quand même pas un peu inquiet ?

Quand on voit le classement, oui, mais c’est au bout de 10 journées qu’on peut faire une analyse. Le match le plus difficile sera celui contre Guingamp (dimanche) parce que demain (mardi), c’est un match de Ligue des champions. On sait ce que ça représente. Il y a un parfum particulier. Tous les joueurs veulent jouer ces matches-là. Ils sont toujours prêts. Je ne suis pas inquiet pour ce match mais plus pour celui face à Guingamp.

N’est-ce pas déstabilisant de voir son club changer de projet en quelques semaines ?

Non, on sait que c’est autre projet. A nous de nous adapter. On a les qualités individuelles et techniques pour y arriver. Mais collectivement, on doit faire un peu plus, surtout compte tenu de notre situation.

Que savez-vous du Bayer Leverkusen ?

Les équipes allemandes sont toujours difficiles à jouer. On l’habitude de dire que c’est solide mais ça va aussi très vite vers l’avant et ça joue bien au ballon. Ce sera un match forcément difficile.

la rédaction avec Yann Pécheral à Monaco