RMC Sport

Une mauvaise blague à l’origine du mouvement de panique à Turin

La Piazza San Carlo à Turin

La Piazza San Carlo à Turin - AFP

Une énorme bousculade a fait plus de 1500 blessés samedi à Turin, en marge de la finale de la Ligue des champions. Selon la police italienne, le mouvement de foule a été impulsé par deux adolescents qui ont voulu faire une blague en se faisant passer pour des kamikazes.

C’est une blague de très mauvais goût aux conséquences dramatiques. Un énorme mouvement de foule a fait 1527 blessés samedi à Turin, en marge de la finale de la Ligue des champions. Près de 20 000 personnes s’étaient rassemblées sur la Piazza San Carlo pour suivre le match entre la Juventus et le Real Madrid sur écran géant. Après le troisième but des Merengue, inscrit par Cristiano Ronaldo, une gigantesque bousculade a eu lieu. De nombreuses personnes se sont retrouvées écrasées contre les barrières de sécurité ou les bâtiments de la place. Trois d’entre elles, dont un enfant de 7 ans, ont été admis à l’hôpital dans un état critique.

>> Mouvement de panique à Turin : un enfant de 7 ans dans le coma, 1527 blessés

Un jeune homme a crié quelque chose laissant penser que c’était un kamikaze

Après avoir étudié les images de l’incident, la police italienne a identifié les gens à l’origine de l’incident. Il s’agit de deux adolescents, dont un en particulier, qui a volontairement créé le chaos. Lors de l’explosion d’un feu d’artifice, le jeune homme, qui ne portait qu’un sac à dos et un pantalon, s’est mis au milieu de la foule, les bras levés, puis il a crié quelque chose laissant penser que c’était un kamikaze. Les supporters se sont alors mis à courir dans tous les sens, cédant à la panique. Interrogés par les forces de l’ordre, les deux ados ont reconnu qu’il s’agissait d’une "blague".

>> Juventus Turin : le PSG s'activerait pour Allegri

VIDEO - Real Madrid : Marcelo rase la tête de Casemiro

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur